RMC

Coronavirus: "On estime qu’il y a 100.000 personnes infectées en Chine" selon un cadre de l'Institut Pasteur sur RMC

Les autorités font état notamment de 3.694 cas déclarés en un seul jour.

L'épidémie provoquée par le nouveau coronavirus a causé la mort de 563 personnes en Chine continentale, selon le dernier bilan annoncé jeudi, et les mesures de restrictions ont été étendues à travers le pays et à l'étranger.

Le nombre de personnes contaminées a atteint 28.018 en Chine continentale (hors Hong Kong et Macao), avec 3.694 cas déclarés en un seul jour, a indiqué jeudi la Commission nationale de santé. La Commission a par ailleurs fait état de 73 morts, dont 70 dans la province du Hubei d'où est partie la maladie, ce qui porte à 563 le total des décès dans le pays.

Invité de RMC, jeudi matin, le professeur Arnaud Fontanet, directeur de l'unité d'épidémiologie des maladies émergentes à l'Institut Pasteur, a parlé de "100.000 contaminations en Chine selon une modélisation".

Il a en effet expliqué à Jean-Jacques Bourdin que "La situation est plus grave en Chine que ce qu'il n'y parait. On estime à 100.000 le nombre de personnes infectées actuellement. Les autorités ont du mal à suivre la comptabilité. Ce chiffre est le fruit de travaux de modélisation d'une équipe très réputée de Hong Kong. Dans le reste du monde, on a l'impression que la situation est raisonnablement contenue: il n'y a pas dans les 25 pays où il y a des cas d'épidémie".

Pas de vaccin avant l'automne 2021

Après la mise en quarantaine de facto de Wuhan et de la province du Hubei, épicentre du virus, un nombre grandissant de villes de l'est de la Chine imposent des restrictions de déplacement à des dizaines de millions d'habitants supplémentaires.

A Wuhan, un responsable a assuré que malgré la construction en urgence d'un hôpital et la conversion de bâtiments officiels en lieux d'accueil pour les malades, la ville connaissait une "grave" pénurie de lits, "d'équipements et de matériel", et que ses médecins étaient débordés.

L'OMS a lancé un appel de fonds de 675 millions de dollars (613 millions d'euros) et annoncé que 500.000 masques, 350.000 paires de gants allaient être envoyés dans 24 pays, ainsi que 250.000 tests dans plus de 70 laboratoires du monde entier.

Interrogé sur un vaccin, Arnaud Fontanet a précisé que "le développement d’un vaccin va prendre un et deux ans".

Interrogés sur RMC, des membres de l'équipe de l'institut Pasteur avait ainsi indiqué que les chercheurs en sont à la phase préliminaire, avant l'étape d'expérimentation sur des souris, prévue dans un mois: "On vaccine des souris qu’on infecte ensuite avec le coronavirus. On voit ensuite si elles sont protégées de l’infection. Si elles le sont, le produit est à ce moment-là exporté de l’institut Pasteur", détaillait mercredi matin Frédéric Tangy.

La rédaction de RMC