RMC

Covid-19: le Portugal rétablit un couvre-feu dans 45 communes dont Lisbonne

Une augmentation des cas à travers le monde qui s'explique selon l'OMS par "l'augmentation des brassages, des voyages, des rassemblements et de l'assouplissement des restrictions sociales".

L'OMS a averti jeudi d'un risque de nouvelle vague en Europe, au moment même où celle-ci lance son pass sanitaire dans l'espoir de relancer le tourisme. Le nombre de cas des cas a bondi de 10% la semaine dernière sur le vieux continent.

À travers le monde, les signes d'une reprise de la pandémie se font sentir notamment en Afrique où le nombre des cas augmente à "un rythme alarmant" selon l'OMS.

>> A LIRE AUSSI - Variant Delta du Covid-19: le déconfinement suspendu dans les Landes jusqu'au 6 juillet

L'Asie n'est pas épargnée non plus alors que le Bangladesh est soumis depuis jeudi à un confinement et que des restrictions sont annoncées pour demain en Indonésie face aux contaminations qui s'envolent.

Et l’Europe n’est pas épargnée. "Il y aura une nouvelle vague dans la région européenne, sauf si nous restons disciplinés", a prévenu le directeur Europe de l'Organisation Mondiale de la Santé.

Couvre-feu au Portugal

Des pays européens qui prennent des mesures: le Portugal a rétabli un couvre-feu nocturne à partir d'aujourd'hui dans 45 communes dont la capitale Lisbonne. En Russie, le gouvernement a déploré jeudi un nouveau pic de 672 morts dues au Covid-19 en 24 heures.

L'OMS qui a également recommandé que les villes-hôtes des derniers matches de l'Euro de football assurent un meilleur suivi des spectateurs, avant leur arrivée et après leur départ du stade.

Des augmentations de cas de Covid-19 ont été constaté chez les supporters, après leur passage dans des villes où le variant circule beaucoup. Chez des Écossais de retour de Londres ou chez des Finlandais de retour de Saint-Pétersbourg. 

Rémi Ink avec Guillaume Descours