RMC

Covid-19: les tests désormais payants pour les non-vaccinés, quelques exceptions demeurent

Covid-19 : faut-il arrêter de rembourser les tests de confort?

Covid-19 : faut-il arrêter de rembourser les tests de confort? - Crédit: Pixabay

Les tests de dépistage ne sont plus gratuits dès ce vendredi. Mais de nombreuses exceptions demeurent, à commencer pour les vaccinés qui pourront toujours se faire tester gratuitement.

Dès ce vendredi, les tests de dépistage Covid-19 deviennent payants. Leur prix minimal: 44 euros pour un test PCR, et 22 euros minimum pour un test antigénique. Le prix des autotests reste à 5,20 euros. Il reste quelques exceptions et certains ne payeront pas leur dépistage. Dans certains cas, les tests Covid resteront gratuits:

Ainsi, les tests resteront gratuits pour les toutes les personnes vaccinées soit 51 millions de personnes. Et pour se faire dépister sans frais, il suffira aux personnes de montrer leur attestation de vaccination. Pour les non-vaccinés, les tests resteront gratuits pour tous les mineurs ou les élèves scolarisés jusqu'en terminale.

Pour les adultes, les tests resteront gratuits pour les personnes signalées comme cas-contact à l'assurance maladie ou celles présentant des symptômes du Covid-19. Et dans ce cas, une ordonnance datée de moins de 48h vous sera demandée au moment du test.

>> A LIRE AUSSI - Bientôt une pilule contre le Covid-19? Le laboratoire Merck dépose une demande d'autorisation d'un médicament

3,5 millions de tests encore réalisés chaque semaine

Pas de frais non plus, pour les personnes munies de certificats de rétablissement au Covid-19 de moins de 6 mois. La logique est de faciliter l'accès au dépistage à certains publics pour éviter la propagation du virus. 

Les dépistages resteront aussi remboursés pour des raisons médicales: les personnes devant présenter un test négatif en raison d'une opération ou celles pour qui le vaccin est contre-indiqué resteront exemptes de tout paiement.

Fin septembre, encore 3,5 millions de tests de dépistage étaient réalisés chaque semaine en France, alors que près de six millions de Français éligibles ne sont pas vaccinés. Enfin, la fin de cette gratuité des tests ne concernera pour l'instant pas la Guyane, la Martinique, la Guadeloupe ou encore Mayotte.

>> A LIRE AUSSI - Septuagénaire décapitée à Agde: un suspect de 51 ans arrêté

Maryline Ottmann (avec Guillaume Dussourt)