RMC

Covid-19: quand et où pourra-t-on se faire vacciner en France?

Les personnes à risques, les plus âgés et le personnel soignant, seront prioritaires pour le vaccin contre le Covid-19.

Les anti-vax respirent. Alors que la recherche avance et que les premières vaccinations pourrait être faites dès le mois de décembre, Emmanuel Macron a assuré que le vaccin ne serait pas obligatoire en France.

Mardi lors de son allocution télévisée, le président de la République a dévoilé les premiers contours de la campagne de vaccination sur le territoire français.

Seront vaccinés en priorité les personnes à risques, le personnel soignant et les plus âgés alors que les plus de 65 ans représentent 92% des victimes du Covid-19 en France.

Les centres de vaccination seront nombreux: on pourra ainsi se faire vacciner dans les hôpitaux bien sûr mais aussi dans les maisons de retraite et par les médecins de villes avant des campagnes de vaccination plus larges qui interviendront dans un deuxième temps.

Et Emmanuel Macron de préciser: 

"Certains (vaccins) seront disponibles dès la fin décembre, début janvier, et une seconde génération arrivera au printemps", assurant que la France, avec l'Union européenne, avait "sécuris(é) le nombre de doses" nécessaires.

"Les premiers vaccins, sous réserve des résultats des essais cliniques, pourront être administrés dès la validation des autorités sanitaires compétentes (...) Nous commencerons vraisemblablement dès fin décembre, début janvier, sous réserve de validation par les autorités sanitaires, par vacciner les personnes les plus fragiles et donc les plus âgées", a-t-il précisé.

Des grandes centres de vaccination bientôt mis en place?

Les autorités sanitaires envisagent ainsi de mettre en place de grands centres de vaccination. Cinq sont ainsi prévus à Paris où l’on ne pourra se rendre uniquement muni d'une convocation de l'assurance maladie.

En Allemagne où la chancelière Angela Merkel vient de présenter le plan de vaccination, on envisage de créer de grands "vaccinodromes" dans les parcs d’expositions, les salles de concerts ou les stades. En Espagne, 13.000 centres seront ouverts pour au moins 6 mois.

La France attend le feu vert de l’agence européenne du médicament pour commencer sa campagne de vaccination. L’Europe a commandé à six laboratoires un milliard et demi de doses et la France en recevra au prorata de ce qu’elle représente en terme de population, c’est à dire 15%.

Nicolas Poincaré et Guillaume Dussourt