RMC

Covid-19: quel est le nouveau protocole sanitaire dans les écoles qui va être testé dans les prochaines semaines?

Une expérimentation qui concerne quelques écoles seulement, là ou le virus circule le plus et où le taux d'incidence est le plus important.

Tester les élèves d'une classe pour éviter sa fermeture: c'est l'idée du ministère de l'Éducation nationale. 

Lundi, le cabinet du ministère rencontrait les syndicats enseignants pour leur annoncer la mise en place d'une expérimentation dans certaines écoles primaires françaises.

>> A LIRE AUSSI - Covid-19: bientôt un nouveau protocole sanitaire dans les écoles?

Dès qu'un enfant sera positif au Covid, une équipe de laboratoire réalisera des tests salivaires sur tous les élèves de la classe. Ceux qui sont positifs resteront chez eux et les autres retourneront en cours.

L'objectif est d'éviter des fermetures de classe - jusqu'à 3000 quelques jours seulement après la rentrée. Les tests pourraient être réalisés plusieurs fois dans la même semaine auprès des élèves concernés pour s'assurer que le virus a définitivement quitté la classe.

Des tests toutes les semaines?

Une campagne de dépistage plutôt bien perçue par les syndicats enseignants, mais faut-il encore que le ministère de l'Éducation communique auprès des parents qui sont encore loin d'avoir donné leur accord pour faire tester leurs enfants.

“Au niveau de l’académie, les derniers chiffres qu’on avait, c’est qu’on avait un peu plus de la moitié des parents qui ont donné leur consentement. Le premier obstacle au consentement des familles, c’est qu’il n’est expliqué nulle part à quoi servent ces tests salivaires. 
Dans quelle mesure, on peut savoir si le virus circule activement ou pas dans cette école quand on a seulement une très faible population d’élèves qui a été testée”, explique Elisabeth Kutas, secrétaire départementale du SNUIPP-FSU à Paris

Une autre expérimentation devrait aussi avoir lieu, tester toutes les semaines tous les élèves d'une école dans les départements où le virus circule le plus pour connaître la vitesse de propagation du virus en temps réel dans une école. 

Un nouveau protocole qui s'inscrit également dans le cadre d'une autre décision-clé: mercredi dernier, le gouvernement a annoncé la fin du port masque à l'école primaire dès le 4 octobre dans les départements où le taux d'incidence est inférieur à 50. 

Votre département est-il concerné par cette mesure? Découvrez la carte de France des taux d'incidence. 

Romain Poisot avec Guillaume Descours