RMC

Covid-19: Toulouse et Montpellier en "zone d'alerte maximale" dès mardi

Les nouvelles contaminations ne cessent d'augmenter: plus de 16.000 au cours des dernières 24 heures, près de 27.000 la veille.

Toulouse et Montpellier passeront mardi en zone d'alerte maximale en raison de la dégradation des indicateurs liés à l'épidémie de Covid-19, rejoignant la plupart des grandes villes françaises.

Lyon, Grenoble, Saint-Etienne et Lille sont passées samedi en "zone d'alerte maximale", comme c'était déjà le cas à Paris et à Aix-Marseille, ainsi qu'en Guadeloupe.

Dix-sept communes de l'agglomération toulousaine passent également du niveau d'alerte renforcée au niveau d'alerte maximale. Mais qu'est-ce qui justifie, finalement, cette décision?

Premier élément: le taux d’incidence global, passé à 253, c'est-à-dire au-delà du seuil des 250 tests positifs pour 100.000 habitants. Deuxième élément: le taux d’incidence pour les plus de 65 ans, qui a atteint les 153.

Enfin, le taux d’occupation dans les services de réanimation a dépassé la barre des 30% atteignant plus de 31% de patients Covid. Cela signifie que les bars devront fermer leurs portes, ainsi que les salles de sports, les salles des fêtes ou polyvalentes. Cela veut dire aussi qu’il y aura un nouveau protocole dans les restaurants. Et la capacité d’accueil dans les grandes surfaces sera limitée. Enfin, le passage en "alerte maximale" interdit certains rassemblements, comme par exemple les soirées étudiantes.

Les nouvelles contaminations (plus de 16.000 au cours des dernières 24 heures, près de 27.000 la veille) ne cessent d'augmenter, de même que les admissions en réanimation (1.483 patients au total dimanche, un record depuis mai).

La rédaction de RMC (avec AFP)