RMC

Dangers du paracétamol: faut-il vendre le médicament uniquement sur ordonnance?

C'est la substance active la plus vendue en France. L'Agence nationale de sécurité du médicament souhaite renforcer l'information du grand public sur les risques de surdosage du paracétamol. Ca fait débat sur RMC.

En France, il s'en vend 14 boîtes chaque seconde. Soit près de 500 millions de boîtes de paracétamol sont vendues chaque année en France. 

Le paracétamol, cet un antidouleur présent dans près de 200 médicaments, comme le Doliprane, Dafalgan ou Efferalgan est la substance active la plus vendue en France. En vente libre dans les pharmacies, il est souvent perçu comme anodin chez les patients, pourtant, le paracétamol est très dangereux pour le foie en cas de surdosage: chaque année, une centaine de patients perdent leur foie et doivent être greffés. Il est parfois mortel, comme cela l'avait été à Naomi Musenga, le 29 décembre 2017.

L'agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) a d'ailleurs fin août une consultation publique sur les risques liés autour de sa consommation, qui a fortement augmenté en France ces 10 dernières années. 

"Il a été beaucoup trop banalisé: il y a énormément de paracétamol qui est acheté en pharmacie et il y en a au moins autant en prescription médicale. Il faudrait informer les médecins de tous les troubles que celui-ci peut entraîner", demande Florence Raynaud, pharmacienne et naturopathe. "Le paracétamol détruit les hépatocytes, des cellules du foie. Elles ne peuvent plus alors faire leur travail de métabolisme, de tout ce qu'on absorbe. Je pense qu'on en prend trop et il faut l'encadrer" conclut-elle au micro de RMC.

Les pharmaciens en première ligne

En cause, les pharmaciens qui n'informent pas toujours assez bien leur clients de ces risques. L'UFC-Que Choisir a mené une enquête dans près de 800 officines au printemps dernier. Plus de la moitié des spécialistes conseillent une dose de paracétamol supérieure à la dose maximale recommandée, qui est de 3 grammes par jour, selon cette étude. 

"Les pharmaciens sont là depuis des années: notre métier, c'est la sécurité des patients" indique le president de l'Union régional des professionels de Santé d'Ile-de-France, Renaud Nadjahi. "A chaque fois que je délivre une boîte de paracétamol, je rappelle l'indication principale qui est la douleur et la posologie maximum pour un adulte que je considère être 3 grammes par jour. Tous les jours, je rappelle les méfaits du paracétamol. Il faut que l'on re-rentre là-dedans. Il faut qu'on ne fasse pas du commerce sur la santé". 

L'Agence nationale de sécurité du médicament souhaite renforcer l'information sur les emballages des médicaments à travers un message de prévention, un peu comme sur les paquets de cigarettes, indiquant directement sur la boite la dose à ne pas dépasser.

Victor Joanin et X.A