RMC

"Dans quelle condition physique je vais pouvoir travailler à 62 ans?": les aides-soignants inquiets de la réforme des retraites

Le président Emmanuel Macron est ce jeudi soir à Rodez. Il participera à partir de 18h30 au premier débat, avec les Français, consacré aux retraites. Une réforme qui inquiète notamment le personnel hospitalier.

Depuis 1969, par arrêté interministériel, certains fonctionnaires ont le droit de partir à la retraite à partir de 57 ans en raison de la pénibilité de leur métier. C’est le cas des aides-soignants dans les hôpitaux.

"Comment je vais faire à 64 ans pour mobiliser des patients qui font plus de 100 kilos?"

Mais la réforme des retraites pourrait toucher à cet acquis ce qui inquiète la profession, notamment à l’hôpital de Carcassonne. A 46 ans, Stéphane Churlet est un aide-soignant "épuisé". Pour lui, modifier l’âge du départ à la retraite dans son secteur, ce serait changer les règles du jeu en pleine partie :

"Je pensais pouvoir partir à 57 ans avec cette reconnaissance de cette charge de travail, mais actuellement avec ce que nous prévoit le gouvernement, partir à 62 ans ou plus, je me pose la question, dans quelle condition physique je pourrai travailler à 60, voire 64 ans, à mobiliser des patients qui font plus de 100 kilos, comment je vais faire?"

"On ne peut pas accepter une retraite à points"

Stéphane n’est pas le seul à s’interroger. Bruno Izard, secrétaire régional du syndicat Force Ouvrière Santé, s’en rend compte tous les jours dans cet hôpital. Selon lui, "pas question de revenir sur des acquis sociaux":

"Ce n’est pas possible, on ne peut pas accepter une retraite à points, ni un allongement de la durée de la carrière, et encore moins que l’on nous rajoute des systèmes de décotes, alors que nous connaissons déjà des systèmes de décotes qui sont pour le moins coercitifs, si je puis dire".

Ce responsable se dit prêt à multiplier les actions avec son syndicat si le gouvernement n’est pas à l’écoute du monde hospitalier sur cette question des retraites.

Jean-Wilfrid Forquès (avec Caroline Petit)