RMC

Déconfinement: la réouverture des parcs en zone rouge se fait toujours attendre

L'association Respire a déposé un référé-liberté devant le Conseil d'Etat pour demander la réouverture des parcs et jardins.

L'association Respire annonçait lundi avoir déposé un référé-liberté devant le Conseil d'Etat pour cette réouverture des parcs et jardins. Un des arguments principaux, cette fermeture est contre-productive dans la lutte contre l'épidémie de Covid-19. Et particulièrement injuste envers les populations les plus pauvres, qui vivent souvent dans de petits logements parfois insalubres.

C'est un peu amer, que cette Parisienne est sortie prendre l'air. “On est comme dans un zoo, on regarde la nature derrière des grilles”, indique-t-elle.

Besoin de verdure, pour Amalia aussi en plein pique-nique, mais assise sur les pavés parisiens.

“C’est vrai qu’en bas, c’est plus sympa, il y a plus de verdure. Là, on est sur les pavés. Les gens, ils se regroupent pareil à l’extérieur des parcs alors pourquoi pas à l’intérieur”, demande-t-elle.

"On peut utiliser les parcs de façon saine"

Autres fervents militants de la réouverture des parcs, Joël et Guerino, deux joueurs de boule du Nord de Paris. “Il y a beaucoup de joggeurs qui courent en dehors des parcs. Déjà qu’on nous a autorisé à jouer aux boules, comme il fait beau, les gens viennent se promener et on est trop près les uns des autres”, estiment-ils. 

Alors c'est avec tous ces arguments que l'association Respire et son président Olivier Blond, on saisi le Conseil d'Etat.

“Vers 18 h, on voit bien des attroupements sur une petite placette, dans une rue, au fond d’une impasse… Alors qu’on veut protéger les gens, on les confine dans les rues, sur les trottoirs. Sous réserve qu’on fasse respecter les règles logiques de protection, on peut utiliser ces parcs de façon saine”, affirme-t-il. 

Et pour l'instant à Paris, seuls les deux bois de Boulogne et de Vincennes sont ouverts. Mais il y est toujours interdit de pique-niquer, de jouer au foot, ou de se rassembler à plus de 10 personnes.

Thomas Chupin avec Guillaume Descours