RMC

Départements en "surveillance renforcée": Jean Castex demande aux Français de "ne pas sortir de leur département"

Le Premier ministre a donné une conférence de presse sur la crise sanitaire, ce jeudi soir.

Un "conseil de bon sens" qui n'est pas sans rappeler les confinements précédents. Jean Castex a "invité" jeudi les habitants des 23 départements placés sous surveillance renforcée, en raison de la progression de l'épidémie de Covid-19, à ne pas quitter ces territoires, et recommandé à tous les Français de ne pas dépasser la jauge des 6 personnes lors des moments conviviaux.

"J'invite les habitants des 23 départements concernés à ne pas sortir, autant que possible, de leur département ou de leur région s'agissant des départements franciliens", a déclaré le Premier ministre lors d'une conférence de presse. "Le virus frappe de manière encore inégale les différentes parties de notre territoire, évitons de le diffuser là où il demeure encore de moindre intensité", a-t-il fait valoir. 

>> A LIRE AUSSI - Covid-19: voici la liste des 23 départements concernés par une "surveillance renforcée"

"Surveillance renforcée"

Le Premier ministre a aussi recommandé à l'ensemble de la population de respecter la règle de "pas plus de six personnes à l'occasion des moments conviviaux ou familiaux", comme cela avait été le cas lors des fêtes de fin d'année.

Aujourd'hui, contrairement aux confinements précédents, il n'y a pas de restrictions de déplacements à travers la France. Outre les déplacements restreints durant le couvre-feu à partir de 18h et jusqu'à 6h du matin, seuls les déplacements dans les trois départements sont fortement contraints et soumis à la désormais fameuse "attestation de déplacement".

Quelques instants auparavant, le Premier ministre a annoncé que trois nouveaux départements les Hautes-Alpes, l'Aisne et l'Aube, sont désormais placés sous surveillance renforcée en raison de la progression du Covid-19, qui porte à 23 le nombre de départements sous ce statut, a annoncé jeudi Jean Castex.

La rédaction de RMC (avec AFP)