RMC

Déremboursement de l'homéopathie: "Même si ce n'est plus remboursé, je continuerai parce que je fais passer ma santé avant tout"

Le déremboursement de l'homéopathie est toujours discuté. Pas de quoi décourager les adeptes de la médecine alternative qui assurent être prêts à continuer de se soigner avec des médicaments homéopathiques.

Remboursera, remboursera pas ? La Haute Autorité de la santé doit rendre un avis mi-juin, concernant le projet de déremboursement de l'homéopathie. Mercredi, l'institution a adopté un "projet d'avis" validant ce déremboursement en évoquant un "manque d'efficacité prouvée".

Dans la famille de Véronique, on se soigne depuis deux générations à l'homéopathie, une médecine alternative que ses adeptes estiment efficace pour les douleurs chroniques : "Si j'ai de maux d'estomac trop prononcés je vais voir l'homéopathe. Ça permet d'éviter de prendre des traitements trop forts quand on peut soigner avec la médecine douce", explique-t-elle au micro de RMC.

"La crainte que la médecine classique soit toute puissante"

Des petits comprimés dont elle ne peut plus se passer, et tant pis s'il faut payer plus cher en cas de déremboursement: "Si ce n'est plus remboursé, je continuerai parce que je fais passer ma santé avant tout. Sur le budget familial ça fera peut-être baisser d'autres postes mais je continuerai sur l'homéopathie !".

Les médecins homéopathes comme le docteur Michel Velin redoutent le déremboursement de ce type de médicaments: "La crainte est que la médecine classique soit toute puissante, et que nos patients ne bénéficient plus de cette écoute particulière et qui d'après la fréquentation de nos cabinets prouve que la sagesse populaire est évidente".

Bataille médiatique

Depuis plusieurs mois, pro et anti-homéopathie se livrent une bataille médiatique. En mars 2018, une tribune de 124 médecins dans le Figaro appuyait que "l’homéopathie n’est en rien scientifique". En guise de riposte, les pro-homéopathie ont lancé une pétition pour le maintien du remboursement qui revendique pour l'instant 380.000 signatures.

Selon un sondage paru en janvier dernier, 72% des Français sont convaincus des bienfaits de l'homéopathie, tandis que 52% déclarent consommer des médicaments homéopathiques. Ces derniers représentaient en 2018, 0,3 % des dépenses totales de santé et environ 2 % des remboursements de l’assurance maladie.

Margaux Boddaert (avec Guillaume Dussourt)