RMC

Discothèques: "On va prendre les aides plutôt que de rouvrir"

A Mont-de-Marsan, dans les Landes, où aucune des trois boîtes de nuit n’ouvrira cet été, les gérants sont dépités.

Les boîtes de nuit sont autorisées à rouvrir dans tout juste une semaine et pourtant, la majorité restera fermée près des trois-quarts même selon le syndicat du secteur. Leurs patrons estiment que le protocole sanitaire et l’évolution de l’épidémie rendent une reprise très incertaine, et qu’il vaut mieux rester porte close.

>> A LIRE AUSSI - Les discothèques pourront rouvrir à partir du 9 juillet avec un pass sanitaire

Le Paradise Club, à Mont-de-Marsan, dans les Landes, ne rouvrira pas cet été. "Pas d’ouverture pour nous le 9, on va attendre la rentrée. Pourquoi, parce que le protocole sanitaire est, à mon sens, trop lourd pour attirer de la clientèle en nombre et faire tourner l’établissement”, explique le patron, Olivier Lasnier.

Déception chez les jeunes

Le protocole, c’est ce pass sanitaire qu’il faut présenter. Difficile à faire accepter.

“On va perdre, on va peut-être se fâcher avec eux parce qu’ils ne vont pas comprendre à l’heure à laquelle ils vont arriver parce qu’ils vont sortir des bars. On leur dit à la porte, ce n’est pas possible parce que vous n’êtes pas vaccinés. On n’a pas envie de casser la fête. Donc on va prendre les aides plutôt que d’ouvrir en allant vers l’incertain”, détaille-t-il.

La crainte notamment de rouvrir pour refermer à cause du variant Delta. Sauf que les jeunes se sentent pénalisés par cette décision. C’est le cas d’Elisa.

“Je suis très déçue. Tout le monde en parlait, on attendait ça impatiemment donc on ne comprend pas. On va faire la fête comme on le faisait avant. Ça va se finir dans les appartements ou dans les maisons. Ou alors on va aller ailleurs”, indique-t-elle.

Ailleurs sur la côte voire à Toulouse ou même Bordeaux où les discothèques sont ouvertes, quitte à fuir Mont-de-Marsan pour le week-end. 

Martin Cadoret avec Guillaume Descours