RMC

Elu maire de Tourcoing, le ministre des Comptes publics, Gérald Darmanin, va cumuler les mandats

RMC
Ce cumul a été validé par le Président Emmanuel Macron et le Premier ministre Edouard alors qu'il est d'usage depuis 1997 qu'un ministre ne soit pas à la tête d'un exécutif local.

Depuis samedi, les conseils municipaux déjà élus au premier tour, se réunissent pour entrer en fonction. L'un des premiers à l'avoir fait est celui de Tourcoing dans le Nord. Pourtant Ministre de l'Action et des Comptes Publics, Gérald Darmanin a été élu maire pour un deuxième mandat. Un cumul autorisé par Emmanuel Macron et Edouard Philippe, lui-même candidat au Havre. 

Exit donc la jurisprudence instaurée par Jospin en 1997. Le ministre sera aussi maire durant un certain temps. Edouard Philippe qui affirmait pourtant en septembre dernier qu'il n'y aurait pas de cumul des mandats au sein du gouvernement. Gérald Darmanin assure dans le Journal Du Dimanche qu'il ne percevra pas l'indemnité de maire. Elle sera reversée à la Société protectrice des animaux.

Pas d'augmentation d'impôt 

Toujours dans les colonnes du JDD ce matin, Gérald Darmanin a proposé des mesures économiques pour l'après COVID. Gérald Darmanin affirme qu’il n’est pas question d'augmenter les impôts. Pour le ministre des Comptes publics, cela découragerait le travail et l'activité économique française. Alors quelle autre option ? Pas celle non plus, de diminuer les dépenses publiques. Le gouvernement a fait le choix de la croissance. Le ministre évoque une idée : celle de permettre aux salariés de devenir actionnaires de leur entreprises. 

Une pratique qui existe déjà en France, mais qu'il souhaiterait généraliser. Percevoir sa part sur les bénéfices de son entreprise, ce qui augmenterait le pouvoir d'achat, mais aussi le salaire via l'intéressement.

Pauline Pioche avec Guillaume Descours