RMC

Jackpot pour les jeux d'argent en ligne: +22% de chiffre d'affaires, des performances "historiques"

INFORMATION RMC - Les jeux d'argent en ligne ont enregistré une augmentation record de 22% de leur chiffre d'affaires en 2020. Les jeunes, particulièrement ciblés, sont de plus en plus accros.

Avec les confinements successifs, les casinos, les ventes de tickets à gratter et les paris sportifs en vente physique (bureaux de tabac) ont été durement frappés l'année dernière. Mais sur internet, c'est la tendance inverse : les jeux d'argent en ligne ont enregistré des performances records: +22% de chiffre d'affaires en 2020, soit 1,7 milliard d'euros engrangé dans le secteur, selon les données de l'autorité nationale des jeux que l'on vous dévoile ce matin sur RMC.

Les parieurs en ligne sont deux fois plus nombreux qu'il y a 10 ans. Leur nombre bondit sur les sites de paris sportifs, gonfle de 50% de plus pour le poker en ligne. Avec des mises globales jamais atteintes alors que plus d'un joueur sur trois à entre 18 et 24 ans

>> A LIRE AUSSI - Combien ça coûte? Où en trouver? Tout savoir sur les autotests

Gare à l'addiction

C'est donc le jackpot pour le secteur des jeux en ligne mais l'Autorité nationale des jeux (ANJ) pointe du doigt leurs méthodes. Les budgets pubs explosent, notamment pour draguer les plus jeunes, sur les réseaux sociaux dont ils raffolent SnapChat Tiktok. Et les clips vidéos sont explicites montrant pour l'un d'eux un jeune parieur casquette à l'envers, "le nouveau roi" selon le slogan, devant lequel tous les habitants du quartier se prosternent.

Vigilance est de mise indique l'autorité de régulation. Car le risque d'addiction est très élevé chez les jeunes aux revenus les plus modestes, fans de paris sportifs. Selon l'organisme; "l'arrivée massive de nouveaux joueurs implique de protéger davantage les mineurs, surtout à l'approche des jeux Olympiques et de l'Euro de football."

Les mises engagées en 2020 sur les compétitions sportives atteignent 5,3 milliards d’euros (+7%), soit le montant de mise le plus élevé généré sur une année depuis l’ouverture à la concurrence en 2010. Selon l'ANJ, le parieur en ligne type est un homme à 89% de moins de 35 ans dans 72% des cas et qui joue sur support mobile et misant sur les sports populaires comme le foot, le tennis et le basket.

>> A LIRE AUSSI - Taxis, livreurs... Vers la fin de l'uberisation du travail?

Nicolas Traino (avec Guillaume Dussourt)