RMC

Journée des aidants: "On en vient à négliger sa propre santé"

-

- - -

Il y aurait 11 millions d'aidants en France, des personnes qui consacrent parfois 100% de leur temps à des proches touchés par une maladie ou atteints de handicap. A Toulouse, RMC a rencontré deux aidants qui s'occupent de leur fils atteint de la maladie de Charcot.

Ce samedi a lieu la 4e journée nationale consacrée aux aidants. Ils seraient 11 millions aujourd'hui en France a consacrer de leur temps à des proches touchés par une maladie ou atteints de handicap. Selon un sondage BVA, près d'un tiers de ces aidants auraient tendance à négliger leur propre santé.

C'est le cas de Jean-Paul. Depuis 4 ans, ce retraité s'occupe, avec son épouse Monique, de leur fils âgé de 46 ans, atteint d’une sclérose latérale ou maladie de Charcot, Jean-Paul consacre tout son temps à son fils, quitte à délaisser sa propre santé: "Moi j’ai traîné plus d’un an avec des douleurs thoraciques, sachant que j’ai déjà fait deux infarctus, parce que on pas envie d’y aller, on pense à son fils d’abord, on pense au malade, c’est notre fils, on se dit que ce n'est rien par rapport à sa maladie à lui".

"Poser des mots pour trouver des solutions"

Pourtant, il est très important de communiquer dans ces moments-là comme le rappelle, Laetitia Cêtre, elle s’occupe d’aidant dont des proches sont atteints de maladies neurodégénératives: "Verbaliser, poser des mots va permettre de prendre conscience de ce qu’on est en train de vivre, c’est seulement à la suite de cela que l’on peut mettre en place des solutions, des leviers ou des dispositifs. Certains mettent 6 à 8 mois avant de nous appeler sur notre ligne allo j’aide un proche pour demander de l’aide".

Un numéro de téléphone gratuit, ouvert tous les soirs entre 18h et 22h, 7j sur 7, pour permettre aux aidants de partager leurs souffrances (> 0806 806 30).

Jean-Wilfrid Forquès (avec P.B.)