RMC

L'IHU du professeur Didier Raoult visé par une enquête

-

- - Christophe ARCHAMBAULT / AFP

L'Agence du médicament avait été alerté en mai dernier sur des possibles manquements de l'institut quant à la réglementation d'essais cliniques de traitements contre la tuberculose.

L'Agence du médicament saisit le parquet et diligente une inspection de l'institut hospitalo-universitaire de Marseille, dirigé par Didier Raoult. Le microbiologiste aurait "continué à délivrer" des traitements contre la tuberculose sans autorisation. Des essais cliniques potentiellement frauduleux donc, qui ont provoqué des complications chez certains patients. 

L'Agence du médicament a été alerté en mai dernier sur des possibles manquements de l'institut quant à la réglementation de ces essais cliniques. Il s'agirait d'une combinaison d'antibiotique qui vise à traiter la tuberculose. Un protocole de recherche avait été déposé en août 2019, avant d'être retiré un mois plus tard compte tenu des réserves émises par l'agence du médicament.

>> A LIRE AUSSI - La pandémie de Covid-19 repart à la hausse en Europe

Un mineur atteint de graves complications?

Malgré ses réserves, l'institut hospitalo-universitaire en maladies infectieuses a continué à délivrer ces traitements. D'après les premiers résultats de l'enquête menée en interne, plusieurs patients ont en effet été traités par la combinaison de médicaments.

Certains ont même été atteints de complications rénales, Au moins l'un d'entre eux à eu besoin d'une intervention chirurgicale. Mediapart affirme qu'un mineur aurait eu de graves complications. "Les dernières révélations sont une tempête dans un verre d'eau", a réagi lundi Didier Raoult sur Twitter.

Alexandra Sirgant (avec Guillaume Dussourt)