RMC

La consommation d'édulcorants favoriserait les maladies cardiovasculaires

Des comprimés de sucre d'édulcorants de table, destinés à remplacer le sucre.

Des comprimés de sucre d'édulcorants de table, destinés à remplacer le sucre. - Steve Snodgrass - Flickr - CC

Selon une étude de l'Inserm, les édulcorants ne sont pas forcément des alternatives sûres au sucre. Ils pourraient augmenter le risque de maladies cardiovasculaires pour les gros consommateurs.

Elles sont la première cause de mortalité dans le monde: les maladies cardiovasculaires. Et vous avez plus de chances d'en être victimes si vous êtes un gros consommateur d'édulcorants.

Il y a votre sucrette, dans le café évidemment, mais aussi votre coca zéro ou encore vos yaourts allégés. Les édulcorants sont partout dans nos aliments “lights”, qui sont censés nous protéger des méfaits du sucre comme le surpoids ou le diabète.

Mais attention, il faut aussi se méfier d'eux selon un rapport de l'Inserm. Le risque de maladie cardiovasculaire, les AVC ou infarctus, par exemple, est accru pour les consommateurs d'édulcorants.

Un risque accru de cancer également?

“Attention de ne pas considérer les édulcorants comme une alternative sûre. Il faut plutôt essayer autant que possible de limiter le goût sucré dans notre alimentation globale. Il faut prendre des habitudes dès le plus jeune âge et faire comprendre aux enfants qu’avoir une bouteille de soda ou même de soda light quand on mange, ce n’est pas normal”, explique le Dr Mathilde Touvier, qui dirige l’Équipe de recherche en épidémiologie nutritionnelle de l'Inserm.

Ses équipes continuent d'analyser la nocivité de ces édulcorants. Une étude datant de mars dernier révélait que la consommation de ces additifs serait associée à un risque accru de cancer.

Caroline Philippe avec Guillaume Descours