RMC

"Les gens auraient dû faire plus attention": le confinement le week-end plutôt bien accueilli à Calais

TEMOIGNAGES RMC - Les élus de Calais accueillent plutôt bien la nouvelle d'un confinement le week-end. Les habitants sont plus divisés mais certains estiment que c'est le prix à payer pour retrouver au plus vite une vie normale.

Jean Castex et Olivier Véran doivent prendre la parole ce jeudi soir à 18h. Une conférence de presse qui doit mener à de nouvelles mesures territoriales sinon nationales pour faire face à la progression de l'épidémie dans le pays. Et le gouvernement devrait confiner un seul département, sur les 20 qui étaient depuis la fin de semaine dernière placé sous surveillance renforcée: le Pas-de-Calais, où le taux d'incidence est de 400 pour 100.000 habitants.

A Calais, la perspective d'un confinement le week-end est accueillie de plusieurs manières. Emmitouflée dans sa doudoune, Marina est dépitée à la perspective d'un week-end enfermée: "C’est chiant d’être confinés et de rester à la maison à rien faire. Ça va être long".

Des week-end chamboulés pour Delphine également, sa fille ne fêtera pas son anniversaire avec ses copines comme prévu: "Je pense que les gens auraient dû faire plus attention, avec les masques baissés et les regroupements". Ce qui fait dire à Elisabeth qu'il s'agit-là d'une mesure de bon sens: "Je pense que c’est bien. Je voudrais qu’on s’en sorte quand même de ce virus".

>> A LIRE AUSSI - Pas de reconfinement, mais l'annonce de "nouvelles mesures très lourdes": que va dire Jean Castex lors de sa conférence de presse ce jeudi soir à 18h?

"L’effort doit être à la hauteur des doses de vaccins qu’on est capable de nous fournir"

La maire de Calais, Natacha Bouchart, ne s'oppose pas à ce reconfinement le week-end.

Mais cela doit s'accompagner d'une accélération de la vaccination demande-t-elle: "L’effort doit être à la hauteur des doses de vaccins qu’on est capable de nous fournir dès la fin de cette semaine. On doit pouvoir nous dire combien de doses de vaccin seront affectées à ce département qui a été sous-doté depuis le mois de janvier".

Selon l'élue, 25.000 personnes ont déjà reçu au moins une dose de vaccin, sur un département de 1,5 million d'habitants.

Et le gouvernement s'attacherait à répondre à cette demande. Selon Frédéric Leturque, maire (Les Centristes) d’Arras et Président de l’association des maires du Pas-de-Calais "Nous allons pouvoir vivre l’accélération de la vaccination dans le département", assure-t-il sur RMC. L'exécutif devrait officialiser la livraison de nouvelles doses de vaccins sous peu, ajoute l'élu.

>> A LIRE AUSSI - L'accélération de la vaccination est-elle un corollaire aux confinements le week-end?

Benoit Ballet (avec G.D.)