RMC

Les masques qu'on porte dans la rue nous protègent-ils (aussi) de la pollution?

RMC
ALLÔ MARIE ? - Chaque matin RMC répond à une question d'auditeur.

Anne-Lise se demande si les masques chirurgicaux qu'on porte tous la rue nous protègent aussi contre la pollution. C'est vrai que la France a connu ces derniers jours plusieurs épisodes pollution et qu'Anne-Lise n'est sans doute pas la seule à s'être posée cette question.

Alors malheureusement je vais vous faire une réponse mi chèvre mi chou puisque dans la pollution il y a plusieurs composés, il y a à la fois des gaz et des particules et au sein des particules il y a des particules de grande taille et des toutes petites qu'on appelle les particules fines.

Les masques protègent uniquement des particules de taille plus importantes, mais ils n'arrêtent ni les particules fines ni les gaz puisque s'il y avait une filtration contre le gaz on ne pourrait tout simplement plus respirer.

Ces masques protègent-ils du pollen? 

C'est sûr que ça rassurerait les allergiques qui ont commencé à éternuer ces derniers jours avec la remontée des températures et l'arrivée du printemps.

La bonne nouvelle c'est qu'effectivement le masque arrête une partie des pollens puisque justement ce sont des particules qui sont assez grosses. Encore faut-il également porter des lunettes de soleil même s'il fait gris pour éviter le contact entre les yeux et les pollens. Et puis tout va dépendre de la force du vent. 

En 2005 des chercheurs japonais ont mené une étude sur des personnes allergiques, 10 hommes envoyés dans le même champ, certains avec masques et lunettes, d'autres sans rien.

Résultat : ceux qui étaient masqués étaient réellement protégés sauf quand le vent soufflait fort. Parce que quand le vent souffle fort le pollen est dispersé à grande vitesse et il passe par les espaces autour du masque et des lunettes.

>> A LIRE AUSSI - Pourquoi les allergies aux pollens sont-elles déjà là cette année?

Marie Dupin (avec J.A.)