RMC

"On nous a passé des tests Covid-19 et on les a fait nous-mêmes": des milliers de routiers français toujours bloqués au Royaume-Uni dans des conditions précaires

Bloqués en Angleterre malgré la réouverture des frontières, les routiers français réalisent eux-mêmes leurs tests PCR.

Depuis trois jours, Eric et son camion sont coincés au milieu de milliers d'autres. Bloqués sur une piste d'aéroport désaffecté à 35 kilomètres de l'entrée du tunnel sous la Manche. Les conditions de vie sont spartiates, avec un seul stand de ravitaillement: "Il faut compter à peu près une heure pour pouvoir manger. Les toilettes ça va, ça reste propre à certains endroits après concernant les douches, il n'y en a pas, on se lave à la casserole".

Parti de Marseille jeudi, Romain Ciccariello a mis 8h pour prendre le tunnel sous la Manche vendredi. Et si depuis mardi soir la frontière est rouverte, le routier se trouve au bord de la route après avoir été bloqué sur le gigantesque parking. Et il assure avoir du se faire lui-même son test Covid-19: "On nous a passé des tests Covid-19 et on les a fait nous-mêmes. On nous a montré comment faire avec la tige dans le nez, poser les gouttes et attendre une demi-heure. Ensuite ils venaient nous voir et regardaient le résultats".

Six tests par heure pour des milliers de routiers

Selon plusieurs témoins, les autorités britanniques testent mais à raison de six tests par heure seulement alors que les résultats mettent 40 minutes à arriver. Et une fois le test négatif obtenu il faut prendre le ferry mais ceux-ci sont peu nombreux et rapidement pleins. Malgré le test négatif, Romain Ciccariello est toujours bloqué. "Trop de monde" , assure-t-il.

Laura, elle aussi bloquée, voit les tensions monter: "Il y a beaucoup de chauffeurs qui râlent et se mettent à klaxonner amis ça ne va pas faire avancer les choses". Et pour elle, aucun espoir de passer Noël en France: "On avait prévu des vacances en familles et on est bloqué là. On va donc passer Noël dans le camion ce sera une première. Ça sera un hamburger en guise de dinde et le foie gras on fera une croix dessus".

Pour faciliter le rapatriement des routiers, le gouvernement français va autoriser exceptionnellement la circulation des poids lourds demain et ce week-end.

Romain Cluzel et Guillaume Dussourt