RMC

Paquet de cigarettes à 20 euros: "Du racisme social positif", tacle Périco Légasse

Une proposition choc a été lancée par des médecins cette semaine: fixer le prix du paquet de cigarettes à 20 euros, afin de dissuader les fumeurs, et surtout les plus jeunes, de commencer. La mesure fait débat.

"Si t’es riche, tu peux crever !", résume Périco Légasse, journaliste à Marianne et chroniqueur sur RMC. Le paquet de cigarettes sera-t-il bientôt réservés qu'aux ultra-riches? Un collectif de médecins propose de passer le prix du paquet de cigarettes à 20 euros pour préserver la santé publique.

Pour Périco Légasse, l’idée relève de "l’immoral" et de "la sectorisation sociale". Le chroniqueur souligne que la mesure sera inefficace sur la jeunesse aisée, en mesure de dépenser une vingtaine d’euros de manière bi- hebdomadaire, voire quotidienne.

"C'est ubuesque comme démarche. Les médecins ont inventé le racisme social positif. Si t'es riche, tu peux crever. Ou on demande la suprresion de la consommation de tabac, ou on met la barre beaucoup plus haute pour que tout le monde soit dissuadé et qu'il n'y ait plus que les milliardaires qui puissent se le permettre. C'est quelque part immoral."

Selon les derniers chiffres connus (remontant à 2017), 33% des jeunes fumaient quotidiennement en 2014, contre 25% en 2017. Avec une première cigarette fumée aux alentours de 14 ans, les jeunes fumeurs représentent toujours aujourd’hui environ un quart des jeunes.

Un changement de stratégie pour contrer la stagnation

Pourtant, le prix du paquet augmente déjà sensiblement chaque année en France, ayant une incidence sur le nombre de fumers. Mais on semble avoir atteint un plafond.

Le doublement du prix du paquet de cigarettes, actuellement à dix euros environ, serait une stratégie payante selon Pierre Rondeau. "Le meilleur moyen de lutter contre la consommation de tabac, c’est la hausse conséquente du prix", assure l'économiste. Mais cela pourrait fonctionner à une seule et unique condition selon lui: qu'en doublant le prix en une fois: "Le tâtonnement, centime par centime, ne suffit pas car les gens les plus modestes vont adapter leur consommation, afin de continuer à fumer", note-t-il.

Avec cette mesure, Pierre Rondeau voit un moyen efficace d’écarter au moins les jeunes de l’addiction.

Des conséquences collatérales

En revanche, l’augmentation permanente du prix du paquet de cigarettes en France conduit à l'augmentation des trafics liés de cigarettes illégalement importées de l’étranger. Les pays transfrontaliers (Italie, Espagne, Belgique) constituent une réserve inépuisable.

Actuellement, une cigarette fumée sur quatre viendrait de ce marché souterrain, une concurrence déloyale selon eux. Avec un doublement du prix du paquet, les choses ne feraient qu'empirer. Selon les buralistes, il faudrait ainsi accompagner l'augmentation du prix d’un ajustement des normes européennes.

Par Tiffany Konaté