RMC

Pour limiter l'attente, certains ophtalmologistes délèguent une partie de leur travail aux orthoptistes

Les ophtalmologistes sont particulièrement concernés par des longs délais de rendez-vous. Mais la tendance s'améliore selon le Syndicat National de la profession grâce à la collaboration avec les orthoptistes.

Pour aller chez l’opticien, il fallait souvent s’y prendre très à l’avance. Selon une étude de la Dress, publiée en 2018 le temps moyen pour obtenir un RDV de contrôle périodique était de 66 jours. Une tendance à la baisse le syndicat National des Ophtalmologistes. 

Plusieurs raisons expliquent la diminution de ces délais d'attente: les prises de rendez-vous sur internet, qui supposent moins d'annulations de dernière minute et plus de facilités de remplissage en cas de désistement d'un patient. 

Les ophtalmologistes veulent aussi déléguer une partie du travail aux Orthoptistes pour les cas les plus simples comme un renouvellement de lunettes. Une collaboration prévue par la loi qui porte ses fruits dans les cabinets qui l'expérimentent.

C’est notamment le cas dans ce cabinet à Auxerre. Pour sa première rencontre avec son nouvel ophtalmologiste, Christine n'a pas eu besoin de prendre rendez-vous un an à l'avance. "Ici, à Auxerre, c'est deux mois, deux mois et demi. C'est vraiment du bonheur, c’est une organisation qui est géniale", confie-t-elle. 

Possibilité de voir plus de patients 

Une efficacité notamment liée à la collaboration entre l'ophtalmologiste et son orthoptiste. Romain Ellebaut travaille en binôme avec le médecin.

"Le patient vient, il voit l’orthoptiste en premier, on lui fait le bilan des UL et ensuite, il voit l’ophtalmologiste qui valide toutes les données", détaille-t-il. 

Ça fait deux ans que le docteur Simon Laneuville travaille avec des orthoptistes dans cette clinique, le meilleur moyen pour lui d’optimiser son temps de travail.

"Être aidé dans sa consultation permet d’avoir plus de patients et de les prendre en charge plus rapidement. La consultation dure le même temps sauf qu’au lieu de voir un seul ophtalmologiste, vous allez voir deux ou trois protagonistes dont l’ophtalmologiste. La fluidité de la consultation et bien meilleure et il n’y a plus d’attente", explique le médecin. 

Ce médecin a multiplié par deux le nombre de patients examinés chaque jour.

Margaux Bédé et Margaux Boddaert avec Guillaume Descours