RMC

"Quand tu ne bois pas, tu n'as pas l'impression de faire partie de la fête": les jeunes toujours attirés par l'ivresse des soirées alcoolisées

Santé Publique France lance une nouvelle campagne de sensibilisation. L'agence mise sur la vigilance collective des jeunes qui consomme de l'alcool en soirée.

Sortir, oui. Sans boire, rarement. Selon une étude de Santé Publique France, 13% des 18-25 ont été ivres au moins 10 fois dans l’année. Selon ces nouveaux chiffres, "l'alcool continue d'être associé à la joie, à la convivialité, au plaisir", indissociable de la fête pour certains d'entre eux.

Les fêtes sont mieux réussies avec de l'alcool pour trois-quarts des jeunes qui en consomment (74,5%) et ils consomment entre 4 et 5 verres par soirée. Alors Santé Publique France lance ce mercredi une nouvelle campagne qui encourage les jeunes à veiller les uns sur les autres.

Autour d’un verre, Léa, Rose, Audrey et Hélène se remémorent leurs souvenirs de beuverie. Pour ces quatre amies, une fête ne se fait pas sans alcool.

"Quand tout le monde a bu et que toi, tu ne bois pas, tu n’as pas l’impression de faire partie de la fête", explique l’une d’elle. 

"Ok, on sort tous les soirs, mais on n’est pas tous les soirs dans un état second", affirme une autre. "Mais une fois par semaine, on se met une grosse race", coupe la première. 

Nécessité de vigilance

Des jeunes femmes qui restent tout de même vigilantes. "Quand Rose commence à raconter sa vie, je sais qu’il faut l’arrêter", ironise une des copines. "J’ai de la chance d’avoir des amies qui veillent bien sur moi et c’est cool en soirée de pouvoir avoir confiance", affirme Rose. 

Rester maître de soi et prendre soin de ses amis en soirée, c’est sur cela que mise la nouvelle campagne de Santé Publique France. Guillemette Quatremère est chargée d’étude au sein de l’établissement public. 

"Il y a des stratégies individuelles de contrôle. On essaye de limiter son nombre de verres, on essaye de ne pas faire de mélange, ou même pour certains qui ne veulent pas consommer de vider son verre discrètement. Mais on sait que toutes ses stratégies sont plus ou moins illusoires, ce n’est pas facile à tenir. Donc si on joue sur le collectif, ça va permettre d’être plus efficace", indique-t-elle. 

Des affiches seront placardées dans les bars et restaurants partout en France.

Nicolas Traino et Margaux Bede avec Guillaume Descours