RMC

Dangers de l'alcool: "C'est synonyme de fête pour les adultes et nos enfants sont dans l'imitation"

Les Grandes Gueules sont revenues ce mardi sur les annonces inquiétantes de l'Académie nationale de médecine concernant la consommation d'alcool en France.

Les experts de la santé alertent sur la consommation inquiétante des Français vis-à-vis de l'alcool. L'Académie nationale de médecine a appelé lundi les pouvoirs publics à "prendre des mesures plus fortes" pour lutter contre les problèmes de santé publique causés par la consommation d'alcool, qui stagne en France. "Pour la première fois depuis la Seconde guerre mondiale, la consommation d'alcool ne baisse plus en France. C'est une défaite majeure pour la santé publique", estime l'Académie dans un communiqué.

L'organisme déplore en particulier "l'affaiblissement continu de la loi Evin sous la pression du lobby alcoolier, jusqu'à autoriser la publicité sur l'internet, support médiatique particulièrement affectionné des jeunes". Il invite donc le gouvernement à revenir aux "principes initiaux" de cette loi.

"Je suis un peu résigné en voyant que les jeunes dès 15 ans boivent"

Faut-il ainsi plus de messages d'avertissement sur les bouteilles ? Plus de taxes ? Les Grandes Gueules sont revenues sur ce sujet ce mardi sur RMC. Daniel Riolo, Grande Gueule de l'After Foot sur RMC, estime que c'est surtout aux parents d'inculquer les messages d'alerte à leurs enfants.

"Si les experts nous disent qu'en augmentant le prix ça marche, faisons-le même si ça fera beaucoup de mal à ceux qui produisent. Je suis un peu résigné en voyant que les jeunes dès 15 ans boivent. A 15 ans, mon principal souci n'était de se torcher le samedi avec les copains parce que c'est le seul moyen de me marrer."

Deuxième cause de mortalité évitable après le tabac

L'éducateur Etienne Liébig est surtout inquiet du phénomène d'imitation des enfants. 

"C'est une question psychologique. Le fait de penser que la fête est synonyme de l'alcool dans notre culture fait que nos enfants sont dans cette imitation-là !"

Il est vrai que l'alcool constitue la deuxième cause de mortalité évitable après le tabac, avec 41.000 décès qui lui sont attribuables chaque année en France. Le fardeau sanitaire et social ne s'arrête pas aux décès, puisque l'alcool est aussi la première cause de retard mental de l'enfant et de démence précoce et qu'il est impliqué dans 40% des violences faites aux femmes et aux enfants.

James Abbott