RMC

Santé mentale: pourquoi les psychologues jugent le remboursement des consultations insuffisant

Afghanistan, talibans et "flux migratoires irréguliers": ce qu'il faut retenir de l'allocution d'Emmanuel Macron

Afghanistan, talibans et "flux migratoires irréguliers": ce qu'il faut retenir de l'allocution d'Emmanuel Macron - AFP

Le chef de l'Etat a aussi annoncé le remboursement de consultations de psychologues.

Emmanuel Macron a refermé mardi les Assises de la santé. Le président de la République a plaidé pour que la santé mentale devienne un "enjeu majeur" notamment après la crise du covid. Il a annoncé des créations de postes dans les centres médico-psychologiques, un soutien à la recherche. Le chef de l'Etat a aussi annoncé le remboursement de consultations de psychologues. Comment est-ce que ça va s'organiser concrètement?

>> A LIRE AUSSI - Santé mentale: les consultations de psychologues remboursées sur prescription dès l'âge de 3 ans

Un forfait de huit séances entièrement remboursées auprès d'un psychologue sera accessible dès l'an prochain. Pour bénéficier de ces consultations de trente minutes, il faudra au préalable passer par un médecin généraliste qui adressera aux patients une prescription médicale. Ce forfait est destiné à toute la population dès 3 ans. Il pourra être renouvelé l'année suivante si besoin.

Des mesures insuffisantes? 

Les psychologues qui le souhaitent pourront tout de même continuer à pratiquer hors de ce parcours de soin, a précisé le chef de l'Etat.

Isolement, angoisses, violences intra-familiales. Emmanuel Macron a rappelé que les 18 derniers mois de la crise covid ont mis en lumière les besoins de certains Français. Mais cette annonce a été accueillie fraîchement par les représentants de la profession. Pour eux, le passage par un généraliste est une marque flagrante de défiance et la durée des séances remboursées est bien trop courte.

Nicolas Ropert avec Guillaume Descours