RMC

Se lever tôt réduirait le risque de cancer

Une étude menée sur 410.000 femmes montre que celles qui se lèvent régulièrement tôt auraient moins de cancer que celles qui se lèvent après 10 heures du matin.

Se lever tôt permettrait de réduire le risque de développer un cancer. Selon une étude, menée par des chercheurs anglais et américains sur 410.000 femmes, celles qui se lèvent régulièrement tôt par rapport aux autres auraient 40% de cancers en moins. 

Mais qu’est-ce que signifie se lever tôt ? Pour le médecin Christian Recchia, se lever tôt, c’est avant tout "se coucher avant minuit. Se lever tôt, c’est faire une nuit dans le noir sans se réveiller. Se lever tôt, c’est se lever à la même heure tous les jours même en vacance et c’est se lever avant huit heures du matin". Au contraire se lever tard, c’est se lever après 10 heures du matin. Cela laisse donc apparaître que les travailleurs ou les travailleuses "postés", qui ont des troubles du sommeil, présentent un risque supplémentaire. 

Des siestes pour rattraper la fatigue

Selon le médecin, il est important qu’au réveil chacun se pose la question de savoir s’il est reposé. "Le fait de vous poser la question et de vous dire ‘et bien non, je suis cassé aujourd’hui’, ça voudra dire que vous êtes dans une journée où vous serez en difficulté et il faudra rattraper cette fatigue", explique-t-il. 

Pour rattraper cette fatigue, plusieurs possibilités comme par exemple, faire du sport, se détendre ou encore faire la sieste. En effet, celle-ci permet de faire chuter la pression artérielle d’un ou deux points minimum. 

Christian Recchia (Avec G.D)