RMC

Suspension du vaccin AstraZeneca: les Français et les médecins restent perplexes

Emmanuel Macron a annoncé la suspension de la campagne de vaccination avec AstraZeneca au moins jusqu'à jeudi. Une suspension qui laisse perplexes les Français et les médecins.

Début mars, le médecin de Fabien, lui propose de se faire vacciner. Il reçoit sa première dose: "Je n’ai pas eu le choix c’était AstraZeneca". La deuxième était prévue dans quelques semaines, mais AstraZeneca a été suspendu en France lundi, tout comme dans de nombreux pays européens: "Je suis très embêté, je me demande ce que je vais faire. Je suis perplexe parce que la seule question rationnelle c’est 'peut-on se faire vacciner avec un second vaccin?'".

Sylvie elle se méfiait du vaccin britannique. Elle avait demandé son avis à son médecin traitant: "Je lui ai posé la question: 'est-ce que tu me conseilles de me vacciner maintenant avec ce vaccin' et il m’a dit: 'Il vaut mieux attendre, on n'a pas assez de recul'. Les bruits qu’on avait entendu étaient pertinents et on a bien fait de ne pas se faire vacciner aujourd’hui.

"Il va falloir expliquer à tous ceux que j’ai déjà vacciné pourquoi ce n’est pas si sûr que ça"

>> A LIRE AUSSI - Que reproche-t-on au vaccin AstraZeneca?

Le médecin généraliste Richard Handschuh a déjà vacciné près de 80 patients avec AstraZeneca, il attend des réponses claires: "Soit le vaccin est remis en circulation et il va falloir passer du temps pour expliquer à chaque patient cela a été interrompu. Soit si c’est toujours interrompu, il va falloir expliquer à tous ceux que j’ai déjà vacciné pourquoi ce n’est pas si sûr que ça".

Plus de 1,3 million de personnes ont déjà reçu une injection d'AstraZeneca en France. Et les injections du vaccin AstraZeneca commençaient seulement à monter en puissance chez les médecins de ville et les pharmaciens. Cette semaine 100.000 doses supplémentaires devaient être injectées chaque jour. De quoi faire prendre du retard à la campagne de vaccination si cette suspension devait durer.

>> A LIRE AUSSI - Suspension du vaccin AstraZeneca: quelles conséquences pour la campagne de vaccination en France?

Garance Munoz et Maryline Ottmann (avec G.D.)