RMC

Trains, centres commerciaux, hôpitaux... où le pass sanitaire sera-t-il obligatoire?

Le Conseil constitutionnel a validé jeudi l'extension du pass sanitaire à certains centres commerciaux "au-delà d'un certain seuil défini par décret" et si "la gravité des risques de contamination" à l'échelle d'un département le justifie.

Les sages ont tranché. Ils valident la vaccination obligatoire des soignants et l'extension du pass sanitaire. Il est désormais obligatoire si vous voyagez en TGV, intercité, en bus. Pour les longues distances ou en avion, vous aurez besoin d'un certificat de vaccination, ou d'un test PCR négatif de moins de 48h et ce à compter de lundi matin.

>> A LIRE AUSSI - Comment fonctionne le Conseil constitutionnel?

Pas de passe sanitaire en revanche pour les transports du quotidien comme le métro, les bus municipaux ou les TER.

Si vous souhaitez faire vos courses dans un centre commercial, le pass sanitaire pourra être obligatoire en fonction de la situation épidémique dans le département. Ce sera à l’appréciation du préfet.

Pas d'isolement obligatoire

Concernant l'accès à l'hôpital ou dans les établissements de soin, si vous êtes visiteur accompagnant ou que vous avez rendez-vous, le passe sera obligatoire, ça sera à l'appréciation des soignants. Il ne sera pas demandé pour les urgences.

En revanche, deux dispositions ont été retoquées. Il ne sera pas obligatoire de s'isoler 10 jours si vous êtes testé positif, mais seulement recommandé. Et l'absence de passe sanitaire n'entraînera pas de rupture anticipée d'un CDD ou d'une mission d'intérim.

Romain Poisot avec Guillaume Descours