RMC

Un confinement du littoral des Alpes-Maritimes au cours des deux prochains week-ends

Le taux d'incidence est de 557 cas pour 100.000 habitants dans le département, quand la moyenne nationale s'établit à 197.

Le préfet des Alpes-Maritimes Bernard Gonzalez a annoncé lundi la mise en place d'un confinement le week-end dès le vendredi 26 mars 18h sur l'aire urbaine de Théoule-sur-Mer à Menton, les zones urbaines les plus habitées, et pour deux week-ends consécutifs alors que le taux d'incidence est de 557 cas pour 100.000 habitants, quand la moyenne nationale s'établit à 197.

  • Déplacements limités et retour des attestations

Pour sortir de vendredi 18h au lundi 6h, il faudra se munir d'une attestation de déplacement comme lors des précédents confinements. Des sorties d'une heure seront autorisées avec dérogation comme se rendre chez un médecin, promener ses animaux de compagnie, faire du sport ou se promener dans un rayon de 5km du domicile du vendredi 18H00 au lundi 06H00 dans une zone s'étendant de Théoule-sur-Mer à Menton, qui concentre près de 90% de la population du département.

  • Commerces de plus de 5000 mètres carrés fermés et contrôles renforcés 

En outre, les commerces de plus de 5000 mètres carrés, sauf pharmacies et commerces alimentaires, seront fermés pendant quinze jours à compter de ce mardi. "L'heure n'est plus à la pédagogie", a assuré le préfet. Les contrôles aux aéroports des Alpes-Maritimes et à la frontière italienne vont également être "renforcés".

>> A LIRE AUSSI - Covid-19: comment la situation s'est détériorée à Nice?

  • Accélération de la campagne vaccinale

Le préfet a également annoncé une "accélération" de la campagne vaccinale dans le département, où environ 4500 doses du vaccin Pfizer doivent être réceptionnées dans les prochains jours, soit 1000 de plus que ce qu'avaient déjà promis les autorités lors de la visite du ministre de la Santé Olivier Véran à Nice samedi.

Enfin, la possibilité de se faire vacciner sera offerte aux personnes âgées de 59 à 64 ans et souffrant de comorbidités: dans cet objectif, de nombreuses doses du vaccin d'AstraZeneca doivent être envoyées dans les Alpes-Maritimes prochainement, a encore assuré Bernard Gonzalez.

RMC