RMC

Vacances en temps de pandémie: quels sont les monuments et les lieux les plus visités de France ?

Si les principaux sites touristiques parisiens voient leur fréquentation dégringoler, certains départements profitent de cette saison pour faire le plein

"L'été 2020 sera un été bleu blanc rouge": c’était le vœu du secrétaire d’Etat au tourisme, Jean-Baptiste Lemoyne. Et à mi-parcours de ces vacances particulières, si les Français ont suivi les recommandations gouvernementales, les principaux sites touristiques français voient leur fréquentation dégringoler.

Quatre fois moins de visiteurs dans les salles du musée du Louvre à Paris. Au Château de Versailles entre 5000 et 8000 touristes par jour contre 20.000 en juillet dernier. Dans les escaliers de la tour Eiffel, c’est calme. En semaine, la dame de fer accueille trois fois moins de visiteurs qu’à l’habitude. Quant à l’Arc de Triomphe 43.000 personnes l’ont visité le mois dernier, contre 178.000 il y a un an.

Un effondrement particulièrement marqué en Île-de-France alors qu'ailleurs, les joyaux du tourisme français ne s’en sortent pas si mal. Le château de Chambord par exemple comptabilise 15% de visiteurs en moins par rapport à l’an dernier. Le Pont du Gard en comptabilise seulement 8%. Au Mont Saint-Michel, on atteint 80 % de la fréquentation habituelle le mois dernier. Et sur le pont du 14 juillet, elle était même supérieure à 2019.

L'absence des étrangers pèse

Si des jauges limitent l’accès de certains monuments en cas d’affluence, c’est surtout l’absence de touristes étrangers qui explique la désertion des sites parisiens, très dépendants de ces visiteurs. Cette année le rapport de force est inversé. Les Français sont majoritaires dans ces hauts lieux touristiques. Par exemple pour la Tour Eiffel, habituellement 8 visiteurs sur 10 sont étrangers. Or en ce mois de juillet, c’est le contraire !

Les étrangers sont aussi de bons clients regrettés au Mont Saint-Michel. Si la fréquentation est là, les commerçants font grise mine, car sans Japonais ni Coréens, ils peinent à vendre leurs souvenirs aux locaux.

Et si les grandes villes sont désertées certains départements profitent de cette saison pour faire le plein. Les Vosges, la Dordogne et l’Ardèche sont plébiscités cet été si l’on en croit les réservations AirBNB. Et de manière plus générale, 7 destinations du top 10 de cette plateforme sont des départements ruraux ou montagneux.

Mais le littoral reste la destination privilégiée, la fréquentation est très forte en Bretagne, en Nouvelle-Aquitaine, ou encore en Provence Alpes Côte d’Azur, qui a enregistré + 22 % de touristes français entre le 11 et le 17 juillet.

Caroline Philippe