RMC

"C'est plus contraignant qu'autre chose": dans certaines communes, la nouvelle obligation des pneus neige fait grincer des dents

Les protections pour les roues des voitures contre la neige deviennent obligatoires dans de nombreuses communes de montagne. Les contrevenants s'exposent à une amende de 135 euros et l'immobilisation de leur véhicule.

À Lucéram dans les Alpes-Maritimes, à moins de 30km du bord de mer, le petit garage à l’entrée du village tourne à plein régime, et les pneus hiver ou 4 saisons s’entassent en vue d’être posés. Abdel Morchid le garagiste qui travaille tout seul, a dû gérer les commandes en dernière minute: "En 15 jours j'ai vendu une quinzaine de pneus neige. C'est 40% en plus par rapport à l'année dernière. Les gens arrivent en panique pour se mettre à la page".

Car depuis ce lundi, les protections pour les roues des voitures deviennent obligatoires dans de nombreuses communes de montagne dont Lucéram. Il faut désormais équiper son véhicule au choix de pneus neige, de chaînes métalliques ou de chaussettes à neige dans certaines villes concernées par la nouvelle obligation. Le ministère de l'Intérieur se veut pour l'instant pédagogique avec un période de tolérance: il n'y aura donc pas de sanction cet hiver. Mais dès l'hiver prochain, les contrevenants s'exposent à une amende de 135 euros et l'immobilisation de leur véhicule. 

"La neige est rare..."

Paul, l’une des figures de Lucéram vient justement de se faire poser 2 nouveaux pneus neige: "J'ai payé 170 euros. Si ce n'est pas obligatoire, certains montent l'hiver sans pneus ni chaîne et embêtent toute le monde", assure-t-il. Mais certains vont profiter de la tolérance des autorités cette année, Marc attendra un peu pour faire poser ses pneus hiver, mais il redoute le coût: "C'est un budget pour les acheter, pour les entretenir, pour les stocker aussi. C'est chaud".

Et la mesure désole Michel Calmet, le maire du village de Lucéram. Il l'assure, ici, la neige ne tombe pas si souvent: "La commune s'étend de 400 à 1500 mètres d'altitude. Je comprends à partir de 1000 mètres mais on se sent un peu moins concerné en dessous. La neige est rare et c'est plus contraignant qu'autre chose". D’autant que selon les garagistes, le prix du pneu a augmenté de 5 et 10 euros cette année.

>> A LIRE AUSSI - Pneus neige obligatoires, signalement de contrôles routiers interdits, tabac... Ce qui change ce 1er novembre

Jacques Thérence (avec Guillaume Dussourt)