RMC

"Ça fluidifie le trafic": à Abbeville, les feux rouges ont disparu au grand bonheur des riverains et automobilistes

La ville a remplacé ses onze feux tricolores par des carrefours giratoires et un stop. Une expérimentation était menée depuis 2010.

Il n'y a désormais plus de feux tricolores, à Abbeville. La sous-préfecture de la Somme, qui a retiré le dernier lundi, est la première ville de plus de 20 000 habitants à ne plus en avoir, en France. En 2010, il y avait 11 feux tricolores dans un centre-ville resserré. Désormais, ils sont remplacés par des "carrefours giratoires" et un stop que devront emprunter 65 000 véhicules.

Si le bruit des travaux du rond-point retentit encore dans la rue, les voisins du dernier feu tricolore de la ville ne regrettent pas sa disparition. 

"Il y avait une file de voitures jusqu’au monument aux morts, à 1 km, et dans l’autre sens pareil", "Les camions s’arrêtant pile-poil en dessous de notre chambre, les carreaux vibraient tellement que ça en décollait le mastique. C’était insupportable !", "Quand je faisais mes carreaux, le chiffon était tout noir", témoignent les riverains. 

Ils sont heureux, tout comme les automobilistes qui peuvent désormais traverser Abbeville sans avoir à s’arrêter au feu rouge. "J’aime bien les ronds-points, moi !", "C’est plus facile, ça fluidifie le trafic", "Les feux, c’est toujours un problème, ou on est bloqué, ou on passe au feu rouge…", affirment certains automobilistes. 

Plus économique

Débutée en 2010, l’expérience satisfait pleinement la mairie, explique Cathy Degouy, directrice des services techniques.

"Effectivement, le trafic est plus fluide, mais surtout, on fait des économies en terme d’entretien des feux, sur la consommation électrique et il y a moins de pollution, les riverains l’ont constaté", affirme-t-elle. 

D’après le maire de la ville, Nicolas Dumont, le nombre d’accidents a baissé, depuis la fin des feux tricolores. En France, d'autres villes font ce pari : Paris, Bordeaux, Nantes, Lyon et Rouen expérimentent la diminution du nombre de feux, notamment dans les zones 30.

Olivier Chantereau avec Guillaume Descours