RMC

Carburant: "Des dispositifs d’activité partielle peuvent être activés" selon Clément Beaune

Si la pénurie d'essence devait se poursuivre,des dispositifs d'activité partielle pourraient être mis en place pour certaines professions assure le ministre des Transports Clément Beaune.

Tandis que la grève des opérateurs de raffinerie bloque l'approvisionnement des stations-service, la pénurie d'essence s'installe un peu partout en France. De nombreux secteurs craignent de voir leur activité menacée, faute de carburant. Selon le gouvernement, des dispostifs d'activité partielle peuvent être mis en place.

Ce mardi sur RMC, le ministre des Transports Clément Beaune assure avoir parlé avec plusieurs professions menacées par le manque d'essence: "Il y a des dispositifs d’activité partielle, généraux, qui peuvent être activés. Et s’il y a plusieurs jours perdus, on regardera la situation", explique-t-il.

Aucune décision n'est prise donc, mais les professions les plus touchées pourraient éventuellement bénéficier d'un régime d'indemnisation comme celui du chômage partiel mis en place pendant la pandémie de Covid-19.

Le gouvernement met la pression

"On n’est pas en train de gérer cette pénurie mais d’essayer de mettre fin à cette difficulté, le plus rapidement possible. L’idée n’est pas de dire aux gens que c’est comme ça pendant une, deux ou trois semaines. C’est de résoudre ce problème", ajoute le ministre qui mise avant tout sur une sortie de crise.

"On a donné une dernière chance au dialogue aujourd'hui chez Total. Si dans les heures qui viennent on ne parvient pas à se mettre d'accord, on prendra des décisions", a promis Clément Beaune.

Selon les autorités, près de 30% des stations-service connaissaent des difficultés d'approvisionnement de carburant. Excédé, le gouvernement met la pression sur les syndicats et la direction de Total pour qu'un terrain d'entente soit trouvé afin de débloquer la situation dans les 2 ou 3 jours à venir.

RMC