RMC

En PACA, une ligne de TER confiée à Transdev

Transdev devrait donc bien assurer la liaison entre Marseille et Nice à partir de 2025. Cela représente 10% du trafic régional en nombre de trains proposés.

C’est une décision historique. La région Sud Provence-Alpes-Côte d'Azur s'apprête à confier l’exploitation de la ligne de TER Marseille-Nice à un autre opérateur ferroviaire que la SNCF.

C’est le groupe français Transdev qui a été choisi parmi les trois candidatures avec celle de la SNCF et celle de l’italien Thello. Les élus régionaux doivent acter ce choix demain par un vote en assemblée plénière. Transdev devrait donc bien assurer la liaison entre Marseille et Nice à partir de 2025. Cela représente 10% du trafic régional en nombre de trains proposés.

Du côté des usagers, il n’y a pas photo, ils ont hâte de voir arriver la concurrence.

Reda devait partir à Marseille à 11h53, mais il vient de recevoir un sms, son train est en retard de 25 min. C’est trop, alors forcément lui, il attend beaucoup de cette ouverture à la concurrence.

“Ca serait une très bonne chose qu’il y ait une ouverture à la concurrence. Ce serait bien que ce ne soit pas comme avec la SNCF, qu’il n’y ait pas de retard comme là où il y a 25 minutes. Y en a marre un peu”, explique-t-il.

Pas de changement de tarif

Et au quotidien, les problèmes sont nombreux pour les usagers, Stéphanie et Joséphine en ont ras le bol.

“Il n’y avait pas de train entre 9h40 et 11h23. C’est quand même très ennuyant, ce n’est pas très régulier. Il y en avait beaucoup avant et d’un coup plus rien. Il y a aussi beaucoup trop de monde dans les trains de la SNCF, on est les uns sur les autres, ce n’est pas comme ça qu’on doit voyager”, indiquent-elles.

>> A LIRE AUSSI - Plus de bouteille en plastique au bar des TGV: que va-t-on boire dans les trains?

Pour les clients, le tarif ne changera pas précise la région. Eric sauri, président d’une association d’usagers, attend en revanche beaucoup de la qualité de service.

"Ça permettra de montrer au monde qu’il est possible de faire du train correctement sans la SNCF. Ça veut dire des trains qui sont à l’heure, qui sont propres… Des trains qui donnent envie de prendre le train”, affirme-t-il.

Finalement, les seuls qui grognent, ce sont les syndicats de cheminots, ils ont prévu deux journées de mobilisation demain et vendredi.

Manon Aversa avec Guillaume Descours