RMC

Faut-il interdire aux automobilistes de laisser tourner le moteur à l'arrêt?

Le maire de Sceaux, dans les Hauts-de-Seine, vient de prendre un arrêté sanctionnant d’une amende de 135€ tout conducteur qui laisserait son moteur allumé alors qu’il est en train de stationner. Une mesure prise à la suite d’une consultation citoyenne intitulée "Parlons ensemble de l’environnement".

C'est pour des raisons écologiques et de santé publique que Philippe Laurent, le maire UDI de Sceaux, a pris la décision d'augmenter l'amende pour faire tourner son moteur à l'arrêt. Dans sa ville, de plus en plus d’habitants se plaignent des automobilistes qui laissent tourner le moteur pour recharger le téléphone, pour garder le chauffage en route, en attendant la sortie de l’école ou juste le temps de payer la pizza.

Le problème, c’est que même à l’arrêt, une voiture de gamme moyenne consomme près de 3 litres et demi au 100. En région parisienne, 216.000 litres de carburants seraient ainsi brûlés pour rien chaque jour.

"Le discours pour les élus est de paraître vert pour gagner des voix, marre de cette politique démagogique"

La pratique est pourtant déjà interdite. Et depuis longtemps. Un arrêté du code de la route pris en 1963 spécifie que les "véhicules en stationnement doivent avoir leur moteur arrêté, sauf en cas de nécessité, notamment lors des mises à route à froid".

L’amende peut aller de 90 à 750€ selon les cas. Mais elle n’est quasiment jamais appliquée. A peine 2.600 contraventions dressées en France en 2017.
Et c’est bien normal pour Pierre Chasseray de 40 millions d’automobilistes. Ça ne sert à rien de sanctionner quand la mesure tombe sous le sens.

"On n'a pas besoin de lui dire à l'automobiliste, il va perdre du pouvoir d'achat, de l'essence, au prix de l'essence et des taxes ça ne vaut pas le coup de laisser tourner. Le discours pour les élus est de paraître vert pour gagner des voix, marre de cette politique démagogique. C'est grotesque. Il va falloir prendre conscience que l'automobile est nécessaire dans la vie."

Sauf qu’elle est responsable de 62% des émissions d’oxydes d’azote dans les grandes agglomérations. Couper son moteur à l’arrêt est donc obligatoire à Sceaux, mais aussi dans toute la France. Mais aussi à Londres, mais aussi en Belgique qui vient de faire passer l’amende à 130€. Mais aussi dans certaines villes d’Italie où là l’amende peut atteindre 217€.

Matthieu Rouault