RMC

Grève SNCF: préavis levé pour le Nouvel An après la signature de l'accord avec tous les syndicats

La SNCF annonce ce vendredi matin que le préavis de grève pour le week-end du Nouvel An est levé, après la signature de l'accord avec l'ensemble des syndicats.

Il n'y aura pas de grève à la SNCF le week-end prochain. La direction a annoncé ce vendredi que tous les syndicats ont signé l'accord et que le préavis de grève est levé pour le Nouvel An. Cet accord "acte des mesures fortes pour une vraie reconnaissance du métier de chef de bord", a salué le groupe public dans un communiqué, indiquant malgré tout que "les perturbations resteront inchangées pour ce week-end". "Toutes les conditions sont maintenant réunies pour que l'ensemble des chefs de bord reprenne le travail", a ajouté la SNCF.

Lors d'une longue réunion de 4h30 ce jeudi soir, la SNCF a proposé aux conduteurs en grève, rassemblés dans un collectif hors syndicats, une prime de 720 euros par an au lieu de 600 euros, soit dix euros de plus par mois, 200 embauches en 2023, et le même statut pour tous.

La CGT-Cheminots, l'Unsa-Ferroviaire - seul syndicat à avoir déjà levé son préavis -, SUD-Rail et la CFDT-Cheminots ont donc accepté de mettre fin au conflit, déclenché par un collectif de contrôleurs formé sur Facebook et qui rejetait toute appartenance syndicale.

"Des avancées sérieuses"

Sur RMC-BFMTV ce vendredi matin, le ministre des Transports Clément Beaune avait appelé les syndicats à lever le préavis de grève pour le Nouvel An. "Depuis jeudi soir, on a un espoir plus sérieux de sauver le week-end du Nouvel An. Je reste prudent parce qu’il y a des discussions qui sont en cours. Mais ce qui s’est passé jeudi soir est très important. Les quatre organisations syndicales, avec la direction, ont eu 4h30 de discussions. Il y a des avancées sérieuses donc j’appelle maintenant les organisations syndicales à la responsabilité, de revenir voir la direction en disant ‘on est d’accord’ et de lever le préavis”, a-t-il indiqué.

"La direction se félicite que ce soit par le dialogue social avec les représentants élus des cheminots qu'une sortie de conflit soit trouvée", s'est réjoui SNCF Voyageurs. Depuis plusieurs jours, le collectif de contrôleurs avait laissé la main aux syndicats, qui n'appelaient eux-mêmes pas à la grève, pour négocier une sortie de crise.

LP