RMC

La Commission européenne valide la suppression de vols intérieurs courts en France

Avion (illustration)

Avion (illustration) - AFP

La Commission européenne a validé avec quelques ajustements la mesure française de suppression des vols intérieurs lorsqu'un trajet en train de moins de 2H30 est possible, selon une décision publiée vendredi au Journal officiel de l'UE.

Validé avec quelques ajustements. La mesure française de suppression des vols intérieurs lorsqu'un trajet en train de moins de 2h30 est possible a été validé par la Commission européenne. Cette mesure, disposition emblématique de la loi climat de 2021, devra être réexaminée au bout de trois ans et s'appliquer aussi aux vols de correspondance, précise le texte.

En effet, les unions des aéroports français et internationaux avaient contesté le texte estimant que cela aller créer une discrimination contre les transporteurs. Paris a ainsi dû renoncer à une dérogation que la loi prévoyait pour les trajets en correspondance, la Commission jugeant qu'elle introduisait une distorsion de concurrence entre compagnies aériennes, en particulier celles "dont le modèle économique n'est pas axé sur les passagers en correspondance".

Une interdiction pour trois ans

L'interdiction des liaisons aériennes courtes en France est donc valide pendant trois ans, la France devant transmettre à la Commission une évaluation de la mesure un an auparavant.

Parmi les destinations concernées, Paris-Lyon, Paris-Lille, Paris-Strasbourg, Paris-Nantes, Paris-Rennes ou encore Paris-Bordeaux. Dans un communiqué, le gouvernement a salué cette décision qui des émissions des gaz à effet de serre", expliquant qu'elle "va permettre d'enclencher les prochaines étapes de la mise œuvre du décret." Le ministère des Transports annonce que le décret sera d'abord soumis à une consultation publique, puis au Conseil d'État avant son adoption, "le plus rapidement possible".

https://twitter.com/mmartinezrmc Maxime Martinez avec AFP Journaliste RMC