RMC

Limitation à 80 km/h: "Ils limitent les routes où il n'y a jamais d'accident"

RMC
Dans une petite commune du Loiret, on assure que les routes concernées par la nouvelle limitation de vitesse, ne sont pas accidentogènes.

Préparez-vous à lever le pied de l'accélérateur. À partir d’aujourd’hui la limitation de la vitesse à 80 km/h entre en vigueur. Cette nouvelle réglementation concerne plus de 400.000 kilomètres de route au niveau national. La mesure n'a pas pour objectif "d'emmerder le monde" comme l'a rappelé vendredi dernier le Premier ministre Edouard Philippe. Pourtant, habitants et élus ne sont pas tous convaincus par ce changement comme à Puiseaux dans le Loiret.

"Ça ne fera rien du tout. À 90 on ne peut déjà plus rouler, on peut plus rien faire", explique Xavier qui ne respectera pas la limitation. "On va juste prendre plus de prunes, c’est tout", ajoute-t-il. De son côté, Vincent regrette que la limitation n’a pas été adaptée en fonction de la dangerosité des routes: "Ils limitent des endroits où il n’y a jamais un accident. Il y a des petites routes beaucoup plus dangereuses. Pour moi c’est une sottise".

Annulation sous deux ans en cas de non-résultats

Pour le maire de la commune Michel Touraine, c’est une sottise aussi: "Je pense que cela ne va pas changer grand-chose parce que les accidents que l’on a, sont dus à des non-respect des 90 km/h, l’alcool ou encore le téléphone au volant. Ce n’est pas cette limitation qui va régler le problème", assure l’élu.

La limitation à 80 km/h vise à sauver entre 350 et 400 vies chaque année. Si dans deux ans les résultats ne sont pas à la hauteur, le Gouvernement a promis que la mesure serait annulée

Romain Poisot (avec G.D.)