RMC

Mon commerce a été détruit par les casseurs à Bobigny, j’ai ma vie ici, j’ai tout perdu

Une manifestation en soutien à Théo, un jeune Aulnaysien victime d’une interpellation musclée la semaine dernière, a été émaillée de violences samedi à Bobigny. Des voitures ont été incendiées et des commerces ont été ravagés.

Près de 2.000 personnes se sont rassemblées ce samedi devant le tribunal de Bobigny pour manifester en soutien à Théo, un jeune Aulnaysien victime d’une interpellation musclée et d’un viol présumé la semaine dernière. De nombreux casseurs en ont profité pour lancer des projectiles sur les forces de l’ordre. S’en prenant également aux vitrines des commerces.

Un commerçant a confié au micro de RMC avoir "crié" sur des jeunes pour les faire partir. Il est ensuite rentré chez lui. Le lendemain, il a découvert son magasin totalement détruit. "J’ai ma vie ici, tout est perdu", a-t-il déploré ce dimanche.

Abribus cassés, voitures carbonisées 

Des abribus ont notamment été détruits, des poubelles brûlées et des véhicules carbonisés. Parmi eux se trouvait le camion technique de RTL.

Antoine Jeuffin, reporter RMC, a notamment été la cible de jets de parpaings. Il raconte.

"Ça a dégénéré, des voitures ont été brûlées. Je me suis extrait difficilement de la zone et j’ai rejoint la voiture d’un confrère mais nous avons reçu des parpaings. Une vitre a explosé. Heureusement les briques ne nous ont pas touché mais ça n’est vraiment pas passé loin", a-t-il rapporté.

Des policiers ont "reçu des jets de pierres, des nombreux pétards ont éclaté et des fusées ont volé", a poursuivi le journaliste. Au total, 37 personnes ont été interpellées dans la soirée de samedi.

Après la fin du rassemblement, des incidents isolés se sont poursuivis jusqu'à minuit environ, à Bobigny et dans les communes proches. Des véhicules et des poubelles ont notamment été incendiées et des commerces dégradés par des jets de pierre à Drancy, Noisy-le-Sec ou Bondy. Un policier a été "très légèrement blessé" au cours de ces incidents. 

J.Breon avec Antoine Jeuffin