RMC

Remboursement et échanges des billets: ce qui change aujourd'hui à la SNCF

Désormais, c'est la règle des 3 jours qui s'applique.

La SNCF tourne la page du Covid à partir d'aujourd'hui: les règles pour le remboursement et l'échange des billets de trains vont ainsi être modifiées... ou plutôt vont revenir à la normale.

Ainsi, il faudra mieux s'organiser pour éviter les frais, puisque désormais c'est la règle des 3 jours qui s'applique. Jusqu'à 3 jours avant le départ, l'échange ou l'annulation reste gratuit. Hormis bien sûr, la différence éventuelle avec le prix du nouveau billet. 

En revanche, moins de trois jours avant le départ, c'est désormais 15 euros de pénalité pour un TGV Inouï, et 40% du prix du billet pour un Intercité (avec un plafond à 12 euros).

Pour les Ouigo, les TGV à bas coût de la SNCF, c'est beaucoup plus simple, puisque les billets ne sont ni échangeables ni remboursables.

"Plusieurs millions d'euros" pour contrôler les pass sanitaires

Pas d'exception, même pour les voyageurs dont le pass sanitaire ne serait pas valide et qui, donc, ne peuvent pas voyager en train longue distance. La SNCF estime que ses clients ont eu le temps de s'y préparer pendant l'été. D'ailleurs, le contrôle des pass sanitaires des passagers des trains, assuré par des prestataires extérieurs, coûtera "plusieurs millions d'euros" à la SNCF, a estimé dimanche son PDG Jean-Pierre Farandou. 

Depuis le 9 août, les passagers doivent être en mesure de présenter un pass sanitaire pour prendre un TGV (Inoui et Ouigo), un Intercités ou un train longue distance international au départ de la France. Le contrôle du pass a été confié à des prestataires car "on ne pouvait pas recruter des milliers de cheminots au dernier moment", a expliqué le PDG.

Le pass est validé par un schéma vaccinal complet, un test négatif datant de moins de 72 heures ou une attestation de rétablissement du Covid-19.

Victor Joanin avec la rédaction de RMC