RMC

Réparations, entretien: quand les grandes surfaces chouchoutent vos vélos

DUPIN QUOTIDIEN - Faire réparer son vélo au supermarché, ou le transformer en vélo électrique, c’est désormais possible dans les grandes surfaces. Les grandes chaines de supermarchés veulent attirer les cyclistes dans leurs rayons.

Les patrons de grande surface ont bien compris que les citadins étaient de plus en plus adeptes de vélo, trottinette, toutes les mobilités douces... Il faut donc attirer cette clientèle, et pourquoi pas leur proposer de faire réparer leur vélo pendant qu'ils font leurs courses. C'est Monoprix qui a ouvert le bal il y a quelques jours avec le lancement de la Station Monoprix dans son magasin vitrine à Montparnasse en plein cœur de Paris.

Mais bientôt, il y aura ce type de "stations" dans une vingtaine de magasins de l'enseigne. Le principe, c'est que dans cette station-service pour vélo vous pouvez acheter des casques, des gants, des capes de pluie, tout ce qui faut pour faire du vélo. Mais vous pouvez aussi regonfler vos pneus et faire entretenir ou réparer votre vélo par des professionnels. Vous pouvez faire par exemple faire changer un frein, réparer une chambre à air. Et ce sera aussi possible de tester un vélo électrique.

Electrification des vélos traditionnels

Et justement une autre enseigne propose carrément de transformer votre vélo en vélo électrique. Ça se passe dans l'Essonne à Carré Sénart. La chaine de supermarchés Carrefour s'est associée à une start-up Virvolt qui propose l'électrification des vélos traditionnels. Concrètement, vous apportez votre vélo dans le rayon sport du magasin et 48 heures plus tard vous récupérez un vélo électrique. Ça coûte 820 euros donc ce n’est pas donné mais c'est toujours moins cher qu'un vélo électrique neuf...

D'ailleurs il y a aussi un service de réparation de vélo. Et évidemment comme pour Monoprix c'est une première étape pour Carrefour et l'idée c'est de déployer le principe aux autres magasins de l'enseigne.

Marie Dupin