RMC

Revenus des radars en baisse: pour la première fois, un Président fait moins bien que ses prédécesseurs

Le "radar fou" de Strasbourg flashait toutes les voitures sur l'A35

Le "radar fou" de Strasbourg flashait toutes les voitures sur l'A35 - RMC

Les revenus générés par les radars sont en baisse pendant le quinquennat d'Emmanuel Macron par rapport au précédent. Une grande première mais qui peut s'expliquer par les différentes crises traversées.

Environ 714 millions d’euros, c’est ce que devraient rapporter les radars, selon le projet de loi de finances pour 2022 examiné actuellement à l'Assemblée nationale. C'est beaucoup, mais c’est moins qu’en 2017 puisqu’à l’époque, les flash avaient fait rentré 825 millions d’euros dans les caisses de l’Etat.

Emmanuel Macron sera donc le seul président à afficher à son bilan une diminution des recettes liées au radar. Sous Nicolas Sarkozy, entre 2007 et 2012, les recettes avaient augmenté de 150 millions, sous François Hollande, la hausse avait atteint une centaine de millions, et là, on revient au niveau de 2013.

>> CARTE INTERACTIVE - Banalisées et sans flash visible: les voitures-radar privées étendues à tout le territoire

Emmanuel Macron plus laxiste?

Le président de la République serait-il plus laxiste que ses prédécesseurs? Pas vraiment et cette baisse se fait un peu malgré lui. D'abord, il y a ey la crise sanitaire, qui a quand même fait chuter le trafic routier de 20 à 40% dans les grandes métropoles. Là c’est mécanique, il n’y peut rien.

Et au départ Emmanuel Macron n’était pas parti pour relâcher la pression : en 2018 décision est prise de limiter la vitesse sur les routes à deux voies à 80 km/h. À l'automne 2018, Bercy s'attendait même à voir le montant des recettes franchir le cap du milliard d'euros en 2019. Puis il y a eu les gilets jaunes: et la patatras : le nombre de radars en fonctionnement a chuté à 74% contre 90 à 95% d’habitude.

Et pour Bercy pas de retour à la normale avant 2024-2025 alors que le télétravail réduit mathématiquement les trajets domicile-travail. Pourtant, le nombre de radars est en hausse. On men recensait 4500 fin 2022 tandis que dans le même temps, les voitures radars montent en puissance.

-
- © -
Emmanuel Lechypre