RMC

Vacances de Noël: faut-il réserver ses billets de train (ou attendre)?

TEMOIGNAGE RMC - Le président de la Fédération Nationale des Associations d'Usagers des Transports rappelle que depuis six mois, la SNCF permet aux usagers d'échanger ou de se faire rembourser son billet jusqu'au dernier moment.

Les vacances de Noël se rapprochent et pourtant les Français ne savent toujours pas s’ils pourront passer les fêtes de fin d’année, ni même s’ils pourront se déplacer entre les régions, protocole sanitaire oblige. 

Pourtant, mardi sur RMC, le ministre des Transports, Jean-Baptiste Djebbari, a incité les Français à réserver des billets, notamment de train, prévenant que 100% de l’offre de la SNCF serait en circulation à partir du 15 décembre. Il a également précisé que tous les billets sont échangeables ou remboursables jusqu’au dernier moment. 

Pourtant, un autre son de cloche est venu du gouvernement. En effet, le ministre du Tourisme, Jean-Baptiste Lemoyne, a lui appelé les Français à patienter un peu avant de réserver. “Je crois qu'il faut, même si c'est compliqué, patienter un peu pour avoir des données très précises, pour pouvoir donner les modalités sur la façon dont se déroulera ce temps de Noël”, a-t-il indiqué au micro de BFMTV. 

>> A LIRE AUSSI - Déconfinement: quand les politiques jouent avec nos nerfs

Réserver sans risque

Pour Bruno Gazeau, président de la FNAUT, la Fédération Nationale des Associations d'Usagers des Transports, la politique qu’exerce la SNCF sur ses billets depuis six mois, à savoir que ceux-ci peuvent être échangés ou remboursés jusqu’au dernier jour, permet d’anticiper. 

“Tout est remboursable, tout est échangeable y compris sur les Ouigo. Depuis six mois ça fonctionne bien. On est très content que cette procédure soit gratuite qu’il n’y ait de problèmes pour personne”, indique-t-il. 

Il indique qu'il encourage les Français à réserver leur train dans l’attente de la prise de parole du gouvernement qui indiquera s’il est possible de se déplacer. “Le président de la République s’exprimera la semaine prochaine et on espère qu’il clarifiera ce qui est possible ou pas possible”, assure-t-il.

Guillaume Descours