RMC

Vignettes Crit'Air: "Nous attendrons le printemps avant de verbaliser", assure Christophe Najdovski

-

- - -

Depuis ce lundi, pour circuler dans Paris, automobilistes et motards doivent apposer sur leur véhicule les vignettes Crit'Air. Christophe Najdovski, adjoint à la maire de Paris chargé des Transports, a promis ce lundi dans Bourdin Direct une certaine mansuétude lors des premières semaines du dispositif.

Depuis ce lundi, les automobilistes et motards qui veulent entrer dans Paris et sur le périphérique doivent obligatoirement afficher sur leur pare-brise la vignette Crit'Air, qui détermine le taux de pollution de leur véhicule. Ces vignettes permettront de remplacer la circulation alternée par une circulation différenciée: lors des pics de pollution, seuls les véhicules les moins polluants et identifiés comme tels grâce à la vignette pourront circuler.

Ce système de vignettes existe déjà à Lyon et Grenoble, mais aussi dans 211 villes européennes: 13 villes aux Pays-Bas, 100 en Italie, 78 en Allemagne. "La France est en retard, on le rattrape et on fait ce qui a été fait avec succès en Allemagne", note Christophe Najdovski, adjoint à la maire de Paris chargé des Transports, invité ce lundi de Bourdin Direct.

"On va laisser le temps aux gens de s'équiper"

Si le dispositif est obligatoire de puis ce lundi, l'élu écologiste promet: "On va laisser le temps aux gens de s'équiper. Il n'y aura pas d'amendes dans l'immédiat. On laisse jusqu'au printemps pour que les gens s'équipent. Mais attention, il faut le faire!". Car après, le contrevenant s'exposera à une amende de 68 à 135 euros, selon les catégories de véhicules.

Aux mécontents, associations d'automobilistes et Fédération des motards en colère, Christophe Najdovski répond: "La question c'est comment on réduit la pollution au quotidien, sachant qu'à Paris la principale source de pollution atmosphérique, c'est le trafic automobile. Il faut que progressivement il y ait ces restrictions de circulation qu'on accompagne d'aides financières pour aider les gens à changer de véhicules. C'est ainsi qu'on réduira les émissions de polluants et qu'on améliorera la qualité de l'air".

P. Gril avec JJ. Bourdin