RMC

Un Français sur cinq croît à une théorie du complot

L'IFOP a sondé plus de 1500 personnes pour jauger quelle proportion est complotiste. Au total 21% des sondés déclarent croire à au moins cinq théories du complot.

L'attendant de Strasbourg était-il une "manipulation du gouvernement pour détourner l'attention" en plein mouvement des gilets jaunes ? Un Français sur 10 pense que oui selon un sondage de l'IFOP dans le cadre d'une étude pour la fondation Jean-Jaurès et l'observatoire Conspiracy Watch. 1506 personnes interrogées et 21% déclarent croire à au moins 5 théories du complot proposées. 

Interrogé par Bassam affirme ne pas croire aux théories du complot. Pourtant, quand on lui propose les différentes affirmations complotistes de l'enquête, l'étudiant n'est plus tout à fait le même. "‘L’accident de voiture dans lequel Lady Diana a perdu la vie est en fait un accident maquillé’, pense que c’est vrai. Je fais partie des complotistes, mais seulement sur celle-là", confesse Bassam. 

Une mauvaise culture de l'information?

Camille non plus ne se définit pas comme complotiste. Mais elle aussi a quelques doutes. "‘Les Illuminatis sont une organisation secrète qui cherche à manipuler la population’, j’y crois un peu", avoue-t-elle. 

Au total, plus d'un Français sur cinq valide au moins cinq complots proposés par les sondeurs. Des théories du complot qui profite notamment d'Internet selon Rudy Reichstadt, le directeur de l'observatoire du conspirationnisme.

"Non seulement internet permet la multiplication de ces contenus, mais aussi leur amplification. Et parce que ces contenus sont plus visibles, ils font aussi plus d’adeptes", explique-t-il. 

Alors pour éviter la propagation de ces théories complotistes, les auteurs de l'étude préconisent notamment le développement d'une meilleure culture de l'information.

Martin Bourdin et Juliette Pietraszewski avec Guillaume Descours