RMC

Un rapport plaide pour la fin de l'accueil des mineurs isolés dans des hôtels

RMC
Il y aurait 17.000 mineurs isolés sur le territoire Français. Une grande majorité viendrait du Maghreb et d'Afrique subsaharienne.

10% des mineurs isolés étrangers ont commis des actes de délinquance, en France. Voilà la conclusion d'un rapport parlementaire rendu public mercredi, après 7 mois d'auditions d'associations, de membres des forces de l'ordre, de magistrats, d'avocats ou encore de la défenseure des droits. 

Le portrait-type du mineur non-accompagné délinquant que dresse ce rapport est un adolescent de 16/17 ans, originaire des pays du Maghreb, de Guinée, du Mali ou de Côte d'Ivoire, polytoxicomane, qui commet des vols dans la rue ou dans les transports en commun, parfois avec violences.

>> A LIRE AUSSI - Adolescente tuée à Argenteuil: le scenario glaçant du meurtre d'Alisha, tombée dans un guet-apens

Prise d'empreintes digitales automatique

Leur nombre est estimé entre 2 à 3000 sur les 17.000 mineurs isolés que l'on compte en France, selon la direction de la protection judiciaire de la jeunesse. Ils sont "fracassés par leurs parcours migratoires et une vie d'errance", résument les deux auteurs du rapport pour qui ces jeunes ont du mal à accepter l'aide des associations ou des services de l'Etat.

Ils préconisent donc de mettre fin à l'accueil de ces adolescents dans des hôtels mis à disposition des conseils départementaux ou encore de rendre obligatoire la prise d'empreintes digitales des mineurs isolés lorsqu'ils sont interpellés. 

Paul Barcelonne (avec Guillaume Dussourt)