RMC

Une manifestante "gilet jaune" blessée à Nice: "Il faut que le gouvernement rende des comptes!"

Emmanuel Macron a souhaité "un prompt rétablissement, et peut-être une forme de sagesse" à la militante d'Attac grièvement blessée lors d'une manifestation interdite à Nice. Sur RMC, Raphaël Pradeau, porte-parole d’Attac France, demande des comptes.

Une enquête a été ouverte à Nice sur les circonstances dans lesquelles une manifestante septuagénaire, dont la famille va porter plainte, a été grièvement blessée samedi lors d'une charge de la police contre des manifestations de "gilets jaunes". 

Le procureur de Nice Jean-Michel Prêtre a déclaré à l'AFP qu'il avait ouvert dès samedi après-midi "une enquête classique en recherche des causes des blessures". "J'ai ordonné la saisie des images vidéo, par ailleurs d'excellente qualité, et fait des réquisitions auprès de l'hôpital Pasteur", a ajouté M. Prêtre qui a aussi fait ausculter Geneviève Legay, 73 ans, samedi soir par un médecin légiste.

"Je lui souhaite un prompt rétablissement, et peut-être une forme de sagesse"

Une plainte doit être déposée aujourd'hui en début d'après-midi auprès du parquet de Nice, au nom des trois filles de Geneviève Legay pour "violences volontaires en réunion avec arme par personnes dépositaires de l'autorité publique et sur personne vulnérable".

Emmanuel Macron a souhaité "un prompt rétablissement, et peut-être une forme de sagesse" à la septuagénaire, militante d'Attac, dans un entretien avec Nice-Matin publié lundi. "Je souhaite d'abord qu'elle se rétablisse au plus vite et sorte rapidement de l'hôpital. Je lui souhaite un prompt rétablissement, et peut-être une forme de sagesse". 

"Quand on est fragile, qu'on peut se faire bousculer, on ne se rend pas dans des lieux qui sont définis comme interdits et on ne se met pas dans des situations comme celle-ci", tout en soulignant que "cette dame n'a pas été en contact avec les forces de l'ordre". 

"Pour bien connaître Geneviève, je sais que si elle continue de manifester à son âge, c'est pour laisser un monde meilleur à ses enfants et petits-enfants" explique Raphaël Pradeau, porte-parole d’Attac France sur RMC.

Selon lui, cette militante était justement venue lutter pacifiquement contre l'interdiction de manifester: "Bien sûr qu'elle connaissait les risques qu'elle prenait. C'est quelqu'un qui ne pense pas que les conflits se règlent par la violence. C'est malheureusement un terrible symbole et l'exact opposé de l'image que l'on a voulu nous donner des 'gilets jaunes' qui sont là pour casser, ne respectent rien et n'ont pas de message politique. Il va falloir que le gouvernement rende des comptes! Comment se fait-il qu'une manifestante totalement non-violente, qui exprime ses opinions, se retrouve gravement blessée?"

Les pompiers ont évacué Geneviève Legay consciente malgré ses blessures et la flaque de sang visible au niveau de sa tête. La militante de l'association Attac souffre de plusieurs fractures au crâne et d'hématomes sous-duraux, selon sa fille. 

Marie Monnier avec Xavier Allain