RMC

"Dupin Quotidien" - Tarif box Internet: votre opérateur est-il en règle ?

La répression des fraudes avait laissé jusqu'au 1er février aux opérateurs téléphoniques pour afficher le prix réel de leurs abonnements internet et arrêter de tromper les consommateurs… mais certains font de la résistance.

En septembre dernier la DGCCRF avait épinglé SFR, Bouygues télécom et orange et dénoncé leurs prix d’abonnement trompeurs vis-à-vis des consommateurs car n’incluant par le tarif de location de leur box. Malgré ce rappel à l’ordre, Bouygues Telecom et Orange n’ont toujours pas modifié la présentation de leurs tarifs d’abonnement. On est 10 jours après l’échéance qui avait été fixée par la DGCCRF, et le problème n’est toujours pas réglé. Les offres de Bouygues et Orange affichent toujours en gros caractères les prix de leur abonnement sans prendre en compte la location de la box, qui est quand même de trois euros par mois.

Chez Orange, on explique pourtant respecter les règles depuis le 08 février. Sauf que pas du tout. Orange affiche certes maintenant le prix de la location de la box mais en tout petit, sous le prix de l’abonnement. L’opérateur s’est donc contenté d’ajouter des astérisques et des petits caractères en espérant contourner les règles fixées par la répression des fraudes. Orange assure d’ailleurs avoir demandé cette dernière de prendre position pour confirmer que ce nouvel affichage est conforme à son "interprétation de la réglementation".

Sauf que ce n’est pas ce que demande la répression des fraudes

Oui, la DGCCRF estime que cette pratique consistant à distinguer le prix du service et le prix de location de la box sans mettre clairement en évidence le prix total à payer par le consommateur est préoccupante parce que d'une part "elle prive le consommateur d'une information loyale" et, d'autre part, "elle biaise la concurrence au détriment des autres opérateurs respectueux de la réglementation". Du coup elle mène des contrôles et avertit qu'elle "tirera toutes les conséquences de ces comportements".

 Pour l’instant seul SFR a obtempéré

Oui, SFR a bien mis à jour ses tarifs au 1er février. Le prix affiché en gras pour ses offres d'accès à Internet a subitement augmenté de trois euros… SFR se trouve donc désormais dans la même position que Free, qui dénonçait depuis un moment la communication trompeuse des autres opérateurs sur la question. Reste à savoir si Bouygues et Orange vont finir par rentrer dans le rang. Jusqu'à présent, la menace d'une éventuelle amende ne les a visiblement pas suffisamment effrayés. Il faut dire qu'elle se monterait à... 15.000 euros.

Marie Dupin