RMC

La prostitution en ligne désormais plus répandue que la prostitution classique

RMC
Selon une étude, la prostitution passe de plus en plus souvent par internet grâce notamment aux réseaux sociaux comme Instagram, Snapchat ou Tinder.

Sur les applications smartphone ou les réseaux sociaux, la prostitution en ligne est en "plein essor". Selon un rapport de la Fondation Scelles, qui combat l'exploitation des personnes prostituées, la prostitution en ligne a même supplanté la prostitution "classique".

Dans ce rapport de plus de 500 pages, 35 pays ont été passés à la loupe, et ce qui est sûr selon la Fondation Scelles, c'est que tous les pays sont touchés, quelle que soit leur législation.

WhatsApp, Instagram, Snapchat, Airbnb, Facebook, Tinder...autant d'applications et de services sur Internet qui sont aujourd'hui détournés à des fins de prostitution. "Un fléau en pleine expansion", dénonce cette étude. 

Deux tiers de la prostitution globale

Selon le rapport, en France, cette "prostitution 2.0" représente même deux tiers de la prostitution globale. Ces nouvelles technologies sont utilisées par exemple par les proxénètes pour gérer leurs activités à distance, recruter des jeunes filles, et même appâter les clients. Anonymat, instantanéité, discrétion "permettent de développer des activités illicites", dénonce la Fondation. 

Selon son Président, l'une des solutions pour enrayer ce phénomène serait d'abord de "responsabiliser les plateformes", et surtout de construire "une véritable gouvernance de l'internet".

Gwladys Laffitte avec Guillaume Descours