RMC

Le 30 septembre, serez-vous touchés par des problèmes de connexion à Internet?

Rassurez-vous: ce problème devrait surtout concerner des machines très vieilles et pas mises à jour.

Il y avait le "bug de l'An 2000". Il y a désormais celui du 30 septembre 2021. Ou presque. Depuis plusieurs jours, on peut lire dans plusieurs médias une alerte sur des problèmes de connexion à Internet, qui vont être causés par une évolution technique. En effet, certains smartphones, ordinateurs et consoles seront touchés, à compter de jeudi 30 septembre. Ce qui constitue potentiellement des millions d'utilisateurs dans le monde. 

A l'origine de cette alerte, la publication d'un article d'un chercheur britannique, spécialisé dans la sécurité informatique, Scott Helme, annonçant l'expiration d'une licence, le certificat de sécurité IdentTrust DST Root CA X3, le 30 septembre 2021 à 16h01. Celle-ci permet en effet la connexion des appareils au Web. En fait, en arrière plan, sans que vous le sachiez, quand vous naviguez sur internet, vos smartphones et consoles utilisent des protocoles, des bouts de code informatique pour sécuriser votre connexion entre le terminal et le site. 

Quels sont les appareils concernés?

Toutefois, si ce n'est pas une première dans le monde informatique, les appareils potentiellement touchés sont relativement limités: il s'agit de machines assez vieilles et pas mises à jour.

Ainsi, les appareils concernés ne seront pas "coupés" d'internet mais pourraient rencontrer des difficultés de connexion ou l'apparition de messages d'erreur. Les conséquences sont concrètement difficiles à prévoir, mais certains appareils devraient être touchés, notamment ceux sortis avant 2017 qui n'auraient jamais été mis à jour.

Si vous utilisez un ordinateur encore sous Windows XP par exemple, ou un vieil iPhone jamais actualisé (toujours sous iOS10 - autrement dit, qui n’a pas été mis à jour depuis cinq ans). Les smartphones Android concernés sont ceux qui n’ont pas reçu la version 2.3.6 d’Android… sortie il y a dix ans.

La solution est simple: mettez à jour vos appareils. Autre manipulation très simple: installer le navigateur Mozilla Firefox, qui ne devrait pas être touché par ces problèmes, puisqu'il fonctionne avec ses propres protocoles.

Martin Cadoret et Xavier Allain